Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commune Kanyosha> Avis de certains habitants de la colline Kavumu sur leur cohabitation

L’unité règne malgré leur diversité

DSC 2742Une journée après la célébration du  27è anniversaire de la Charte de l’unité nationale, le quotidien burundais d’informations «Le Renouveau» s’est rendu sur la colline Kavumu pour se rendre compte de la cohabitation des habitants. Divers habitants rencontrés à cet endroit affirment qu’ils cohabitent d’une manière harmonieuse.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               Kavumu est l’une des collines de la zone Muyira en commune Kanyosha. Ladite colline est occupée par une population multiethnique, appartenant à diverses religions, et ayant divers moyens de vivre. Mais les habitants affirment que l’unité règne malgré cette diversitéArrivé sur place, le quotidien burundais a rencontré divers habitants, chacun dans  ses activités. Les préparatifs à la saison culturale 2018 B préoccupent actuellement les agriculteurs. D’autres activités sont aussi exercées sur la colline Kavumu. Ces derniers ont des avis qui ne divergent pas en ce qui concerne l’unité dans cette localité. Sabine Nizeyimana, une cultivatrice rencontrée dans son champ  fait savoir qu’elle vit dans cette localité depuis 30 ans et explique : «  Depuis que je suis venue m’installer sur cette colline, j’y ai rencontré des personnes unies et qui collaborent mutuellement, moi aussi j’avais cette bonne éducation, donc j’ai rencontré un milieu favorable ». Celle-ci poursuit en affirmant que personne sur cette colline n’est maltraitée ou mise à l’écart par son voisin. Gloriose  Nahimana, rencontrée devant sa maison, ne contrarie pas la première interlocutrice. Elle signale qu’elle vient de passer  4 ans à cet endroit et affirme qu’elle vit en harmonie  avec ces voisins. « On s’aide mutuellement sans considération aucune même si nos moyens ne sont pas égaux », fait savoir Mme Nahimana.  Son témoignage est semblable à celui de Pierre Claver Nicimpaye, un cordonnier natif de ladite colline. Celui-ci témoigne également que  les habitants de sa colline sont unis et collaborent mutuellement sans distinction d’ethnies ni de religion, étant donné que la colline Kavumu est faite d’une multiplicité des églises. Celui-ci est complété par une femme de l’ethnie « twa »,  Jeanine Mukecuru. De passage, celle-ci affirme sa bonne cohabitation avec ses voisins des autres ethnies. « Nous vivons l’unité sur notre colline, sauf celui qui se comporte mal, aucun mutwa n’est mis à l’écart à cause de son ethnie», explique-t-elle.

Eric Sabumukama

Ouvrir