Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Ngozi> Entretien avec la population de la Commune Kiremba

Elle est satisfaite de l’accueil qui lui est réservé dans les services publics

 

DSC 3409La population de la commune Kiremba en province de Ngozi se dit ravie de l’accueil qui leur est réservée dans les services publics. Ils demandent néanmoins que les clauses des audiences accordées soient mises en application sans tarder. 

 

Dernièrement, lors de sa visite en commune Kiremba, le quotidien burundais d’information « Le Renouveau « s’est entretenu avec la population rencontrée au chef-lieu de ladite commune. Celle-ci  affirme que les services publics en commune Kiremba, à commencer par l’administrateur, leur réservent un bon accueil. C’est le cas notamment des services d’Etat civil, le service foncier, le tribunal de résidence de Kiremba ; etc.Marie Goreth Tuyishimire est une femme qui était venue faire enregistrer son enfant dans les registres des naissances : « Je suis venue pour faire enregistrer mon enfant et on vient de m’accueillir. A ce que je vois, la ligne avance sans encombre car on accueille tout le monde», a-t-elle informé. D’autres disent que l’administrateur lui-même donne un bon exemple en accueillant tous ceux qui viennent à lui. Il n’a pas besoin d’être au bureau pour accueillir ceux qui viennent le chercher.        « Notre administrateur fait tout pour servir de modèle. Il accueille humblement tous ceux qui le cherchent, petits et grands. Il n’a pas besoins d’être au bureau pour t’écouter ette résoudre, le plus souvent favorablement, les questions qui lui sont soumises. Nous admirons ce comportement », a fait entendre Emmanuel Karenzo. Pour Espérance Iradukunda, une orpheline qui a un différend foncier avec ses oncles qui lui refusent la portion de terre de son père, elle dit que quand elle est venue voir l’administrateur pour lui parler de ses problèmes familiaux, celui-ci l’a accueillie et lui conseillé d’aller voir le conseil de famille pour régler cete affaire. « Il m’a accueillie et m’a conseillé d’aller voir le conseil de famille. Malheureusement, mes oncles n’ont pas voulu observer la sentence de ce conseil et je suis revenue pour d’autres avis », a dit Mlle Iradukunda. Cette population demande pourtant quelques améliorations surtout dans la mise en application non tardive des clauses des audiences accordées, et d’autres décisions prises à en faveurs de la population.
Jean bosco Nkunzimana

Ouvrir