Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

KAYANZA > Clôture de la prière d’action de grâce organisée par la famille présidentielle

Une année de faveur accordée par le Seigneur au Burundi est annoncée

00AAEAEALa prière d’action de grâce organisée par la famille présidentielle a été clôturée le dimanche 31 décembre 2017. Cette clôture a été marquée par la remise des cadeaux à la famille présidentielle, la publication de ce que le Seigneur va faire pour le Burundi en 2018 et la prière pour le Burundi par le couple présidentiel. 


«Je ne pourrais pas ne pas être reconnaissant pour les biens qui m’ont été accordés. Je remercie mon Dieu qui m’a témoigné un tel honneur», chantait le gouverneur de la province de Kayanza, Anicet Ndayizeye, pour témoigner la joie de sa province pour avoir été choisie pour abriter la prière d’action de grâce organisée par la famille présidentielle. Il a fait savoir que, pour manifester cette joie, les habitants de la province ont collecté les moyens pour acquérir cinq vaches à offrir à la famille présidentielle. Il a ajouté qu’il y a également deux hommes d’affaires qui ont offert deux vaches. Les habitants de la province ont également offert à la famille des produits agricoles et des chèvres qui vont lui servir pendant la fête de fin d’année, ainsi que quelques paquets de lait pour les orphelins pris en charge par la Première dame.

La famille présidentielle a remercié tous ses invités 

 Après la réception de ces cadeaux, le président de la République a conduit la louange. Une louange spéciale. Sous la pluie, les différentes hautes personnalités du pays, notamment le chef de l’Etat, chantaient et dansaient. Dans son discours de clôture, le président de la République Pierre Nkurunziza, a remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette prière, notamment les habitants de la province de Kayanza pour l’accueil, les agents de sécurité, les journalistes, les hautes personnalités du pays qui y participaient et tous ceux qui ont prié pour cette rencontre. Il a également remercié les serviteurs de Dieu qui ont contribué à travers les enseignements ou la prière. «Nous remercions tous les invités qui sont venus soutenir notre famille pour donner un sacrifice de louange. Les jeunes comme les adultes, les vieux et vieilles, les dirigeants et toute la population en général, vous tous qui êtes venus nous soutenir, nous vous en remercions», a indiqué le chef de l’Etat. Il a également remercié tous ceux qui ont donné une contribution financière à cet événement.
La province de Kayanza s’est distinguée Le président de la République a souligné que la province de Kayanza s’est distinguée sur deux points par rapport à toutes les provinces où la famille présidentielle a déjà organisé les prières d’action de grâce. « Nous avons constaté que le comité d’organisation qui nous a aidé dans cette activité est composé de membres venant de toutes les religions. Il y avait des catholiques, des protestants, des musulmans, tous en faisaient partie. Que Dieu les bénisse abondamment. Nous avons aussi remarqué que les habitants de Kayanza aiment beaucoup participer aux enseignements. C’est dans cette province où nous avons eu beaucoup de participants dans les enseignements des jeunes comme chez les  leaders», a-t-il indiqué. Il a souligné que sa famille a été surprise, car c’est la première fois qu’elle reçoit des cadeaux à la clôture d’une prière d’action de grâce. « Nous vous remercions au nom de toute la famille. Nous prierons pour que Dieu vous rende au centuple ce que vous nous avez offert », a-t-il dit.


Le don de cette année est fondé sur trois textes bibliques 

Le président Nkurunziza a demandé à tous les Burundais de terminer la dernière heure de l’année 2017 en louant le Seigneur afin de commencer le Nouvel An 2018 en louange. Après le son des trompettes, les textes bibliques qui vont escorter le don de Dieu ont été annoncés. «Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut». C’est la première lecture tirée de la Genèse 1, 1-3. La deuxième lecture a été tirée de l’acte des apôtres, chapitre trois, versets sept à dix. « Et le prenant par la main droite, il le souleva. A l'instant les plantes de ses pieds et ses chevilles devinrent fermes; d'un bond il fut debout, et il marchait, et il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. Tout le peuple le vit qui marchait et qui louait Dieu. Ils le reconnaissaient comme étant celui-là qui s'asseyait près de la Belle Porte du temple pour (demander) l'aumône, et ils furent remplis d'étonnement et de stupeur pour ce qui lui était arrivé», disait-elle. La 3e lecture disait « L’Esprit du Seigneur est sur moi, car il m’a oint pour annoncer la Bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour annoncer aux captifs la délivrance, aux aveugles le recouvrement de la vue, pour apporter la liberté aux opprimés et proclamer une année de faveur accordée par le Seigneur», tirée de l’évangile selon Saint Luc 4, 18-19. 


«Il y a quatre choses que le Seigneur va faire pour le Burundi en 2018»

Après la lecture de ces passages, le président de la République a indiqué qu’il y a quatre choses que Dieu va faire pour le Burundi en 2018. « Premièrement, l’année 2018, c’est l’année de la lumière de Dieu pour le Burundi. Cette année, la délivrance du Dieu Tout-Puissant va continuer à se manifester dans notre pays, le Burundi. Deuxièmement, l’année 2018 est l’année de bondir, de marcher et sauter pour le Burundi et tous les Burundais. Troisièmement, Dieu va délivrer le Burundi des chaînes avec lesquelles Satan l’avait ligoté. Dieu va nous délivrer de toutes ces chaines au nom de notre Seigneur Jésus Christ. Quatrièmement, l’année 2018, c’est une année de faveur accordée par le Seigneur au Burundi et à tous les Burundais», a-t-il annoncé et les trompettes ont encore une fois sonné. Il a invité les Burundais à s’attendre à la réalisation de ces promesses afin de voir les miracles de Dieu.Pour clôturer toutes les activités des six jours de la prière d’action de grâce, agenouillé dans le terrain et sous la pluie, le couple présidentiel a prié pour le Burundi tenant le drapeau national dans les mains. Le président de la République a demandé pardon au nom et à la place de nos ancêtres. Il a remercié le Seigneur pour ses bienfaits durant l’année 2017, notamment la réalisation des promesses annoncées au début de l’année, d’avoir protégé les familles burundaises, d’avoir défendu les frontières du pays, etc. Il a demandé à Dieu de bénir la localité qui a abrité cette prière, ses habitants et tout le Burundi, de bénir même les générations à venir. Il a aussi demandé des bénédictions et la protection du Seigneur sur le Burundi durant l’année 2018.La prière d’action de grâce organisée par la famille du président Nkurunziza avait débuté le mardi 26 décembre 2017.      

Grace-Divine Gahimbare

Ouvrir