Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Presidence de la Republique >Audience accordée au représentant de l’Eglise orthodoxe copte au Burundi

La permission d’avoir une église au Burundi, au menu des échanges

0aa00Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a reçu en audience, le samedi 25 novembre 2017, le représentant de l’Eglise orthodoxe copte au Burundi dans les domaines de l’éducation et de la santé, le père Daoud Lamei. Il est de nationalité égyptienne et était en compagnie de l’ambassadeur de ce pays au Burundi. L’objet de cette visite était de demander au chef de l’Etat la permission d’avoir une église orthodoxe copte au Burundi. Ils ont également passé en revue de la coopération bilatérale entre le Burundi et l’Egypte.

 
A la sortie de cette audience, le père Lamei a indiqué à la presse qu’il était venu solliciter auprès du chef de l’Etat la permission d’avoir une église au Burundi pour la congrégation de l’église orthodoxe copte. Selon lui, il a également rassuré le chef de l’Etat que cette église va continuer à donner son appui et à assurer ses services dans les domaines de la santé et de l’éducation. Selon le porte-parole adjoint du chef de l’Etat, Alain Diomède Nzeyimana, cette audience  a été une occasion pour le chef de l’Etat de présenter ses condoléances au peuple égyptien après  l’attaque des terroristes perpétrée dans une mosquée qui a fait des centaines de morts. A propos de la demande de ces visiteurs d’avoir une église ici au Burundi, M. Nzeyimana a souligné que le président de la République leur a demandé de passer par toutes les procédures légales pour se faire inscrire au sein du ministère de l’Intérieur et de la formation patriotique pour que cette permission leur soit accordée. Ils lui ont ainsi expliqué qu’il sera érigé un hôpital à côté de cette église afin de continuer à assurer et renforcer leurs activités qu’ils exercent au Burundi dans le domaine de la santé.  Le chef de l’Etat les a ainsi informés que, dans le secteur de la santé, les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes reçoivent des soins de santé gratuitement et que, dans le secteur de l’éducation, les enfants de l’école primaire reçoivent une scolarité gratuite. Ils ont également échangé sur les relations de coopération entre le Burundi et l’Egypte et ont constaté qu’elles sont au beau fixe. D’où ils se sont engagés  à les renforcer davantage.
Astère Nduwamungu

Ouvrir