Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AMBASSADE DE CHINE> Réception dînatoire

A l’occasion de la clôture du 19e Congrès du Parti communiste chinois

 

DSC00730L’ambassadeur de Chine au Burundi Li  Changlin  a organisé le mardi 7 novembre 2017 à Bujumbura, une réception dînatoire. C’était pour démontrer les réalisations de cinq dernières années par les responsables politiques et les services de l’exécutif chinois lors de la clôture du 19e Congrès du Parti communiste chinois qui s’est tenue du 18 au 24 octobre à Beijing. Différents cadres du pays ainsi que les responsables et les professionnels des médias étaient invités.  

 

L’ambassadeur a fait savoir qu’au cours de ce congrès, il y a eu le renouvellement du comité central, du bureau politique et du comité permanent du bureau politique. Il a ajouté que le Parti communiste chinois est au pouvoir depuis 1949 et a 89 millions membres.  M. Changlin a dit également qu’au cours de cette réunion,  le secrétaire général  du parti en même temps président de la République populaire de la Chine, Xi Jinping a présenté le rapport d’activités tout le long du 18e  Comité central du parti. Il a surtout avancé une série importante de mesures politiques dont l’entrée du socialisme en Chine dans une nouvelle ère.  Li Changlin a déclaré que premièrement la réalisation exhaustive du parti est celui du rêve des chinois d’être une grande Nation. Il a dit que la Chine a deux objectifs qu’elle veut atteindre. A l’horizon 2020, qu’elle aura une société de moyenne aisance à l’occasion du 100e anniversaire de la création du Parti communiste chinois. C’est le premier objectif du centenaire. A l’horizon 2049, la Chine deviendra un gros pays moderne,  puissant, harmonieux et hautement civilisé. C’est le deuxième objectif du centenaire. Li Changlin a dit que deuxièmement la Chine  va  intensifier le contrôle et la gestion du parti de façon rigoureuse. Pour forger le fer, il faut être fort soi-même. Lorsque une pôle politique a été définie, il appartient aux membres du parti de continuer la politique et d’en assurer le suivi. Au cours de ces cinq dernières années. Les dirigeants du parti ont approfondi la lutte contre la corruption. Ils ont frappé certains petits fonctionnaires, certains hauts fonctionnaires et ils ont aussi  rattrapé des fonctionnaires qui se sont enfuis à l’extérieur de la Chine. Donc, tous les corrompus quelques soient où ils se trouvent sont poursuivis, arrêtés et punis.  M. Li a indiqué que troisièmement, le parti a travaillé sur la réduction de la pauvreté. C’est le succès éclatant obtenu par le Parti communiste chinois. Il a affirmé qu’au cours de ces cinq dernières années, il y a plus de 60 millions de résidents ruraux qui sont sortis de la pauvreté.  M. Li a précisé que quatrièmement, il y a eu la sélection des responsables du pays. Pour faire une nomination, on met beaucoup plus l’accent sur le parcours professionnel, sur les compétences professionnelles des responsables car la Chine est un pays vaste avec des situations compliquées, c’est pourquoi les dirigeants doivent se doter des riches expériences dans la gestion des affaires du pays.  M. Li a indiqué que cinquièmement, il y a eu la construction de la communauté et  l’amélioration de la puissance de la Chine. La Chine est disposée à assumer sa responsabilité internationale et à attrubuer plus d’importance à l’humanité. Le monde a des defis à relever, mais,la Chine s’engage dans une voie de développement pacifique basée sur le respect mutuel, sur l’équité, la justice et la coopération. Signalons que le directeur général des Publications de presse burundaises Louis Kamwenubusa a participé à la mission des journalistes qui ont couvert le 19e Congrès du PCC. Il a donné au cours du dîner, une restitution des grandes leçons apprises lors du 19e Congrès. 

Evelyne Habonimana

Ouvrir