Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère de la Fonction publique> Atelier de renforcement des capacités

Il est centré sur la politique de gestion des performances dans le secteur publicet le leadership féminin dans l’administration publique burundaise

 

DSC00700Le ministère de la Fonction publique, du travail et de l’emploi a organisé le mardi 7 novembre 2017 un atelier de renforcement des capacités sur la politique de gestion des performances dans le secteur public et le leadership féminin dans l’administration publique burundaise. Ledit atelier a été ouvert par le Premier  vice-président de la République, Gaston Sindimwo. 

 

Dans son allocution, le ministère de la Fonction publique, du travail et de l’emploi, Félix Mpozeriniga a fait savoir que personne n’ignore que la planification et la gestion axée sur les résultats sont des piliers de l’atteinte des résultats dans toute administration. C’est ainsi qu’en  avril 2012, le gouvernement s’est doté du programme nationale de la réforme de l’administration publique ( PNRA). Dans le cadre de cette réforme, le gouvernement  s’est doté d’une politique et des outils de gestion des performances. Le développement des outils de gestion axée sur la performance et les résultats fourni sont un ingrédient essentiel à plusieurs actions prévues dans le PNRA.    M. Mpozeriniga a précisé que c’est pour cette raison que la participation des femmes et l’égalité entre les genres dans les réformes de l’Etat et de la gouvernance reste primordiale. Cela permet une représentativité équilibrée du genre dans les instances politiques et administratives des institutions publiques. La participation de la femme dans les différentes réformes administratives, politique, sociales et économiques, leur dynamisme dans la construction et le développement du pays restent importants. Il a rappelé que le rôle des femmes est donc prépondérant dans la gouvernance administrative et le développement, avec toutes les réformes que ces aspects exigent. Pour cela, le PNRA a intégré dans ses actions les aspects genre et un guide d’intégration du genre dans le PNRA a été élaboré et adopté.

Le gouvernement soutient la réforme de l’administration publique

Dans son mot d’ouverture, le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo a fait savoir que le diagnostic de l’administration publique burundaise dans le cadre du PNRA a conclu à certaines incohérences ou chevauchements au niveau du fonctionnement de certaines institutions publiques. « Ces incohérences ont une incidence négatives sur le fonctionnement de l’Etat burundais en tant que système administratif global. C’est pour pallier à ces défis que le PNRA a été mis en place avec une vision d’asseoir une administration publique qualifiée, performant, responsable, orientée vers l’intérêt général et le service au citoyen. Il a signalé que la définition dudit cadre d’action plaide en faveur de la participation des femmes et de l’égalité entre les sexes dans les réformes de l’Etat et de la gouvernance de l’Etat post-conflit afin de veiller à la participation équilibrée du genre dans les instances politiques et administratives des institutions publiques. Pour ce faire, 26 actions sur 35 que comporte le PNRA se prêtent le mieux comme portes d’entrée pour l’intégration du genre. Il a enfin affirmé que le gouvernement du Burundi ne peut donc ni ignorer, ni noyer la préoccupation de l’équilibre genre dans l’opérationnalisation des réformes pour garantir à la société burundaise un avenir meilleur. Il a remercié pour ce faire le Pnud qui finance ces réformes.   

ROSE MPEKERIMANA

Ouvrir