Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Burundi–Japon> Signature d’un accord de don

Il consiste en une aide alimentaire de 450 millions de yens

 

DSC09929Le gouvernement du Burundi et le gouvernement du Japon ont signé, le mardi 7 novembre 2017, un accord de don constitué d’une aide alimentaire d’un montant de 450 millions de yens, environ 3,96 millions de dollars  et ont échangé des notes. Ceci va secourir la population nécessiteuse suite aux effets des changements climatiques.  

 

Le ministre burundais des Relations extérieures et de la coopération internationale, Alain Aimé Nyamitwe et l’ambassadeur du Japon au Burundi avec résidence à Kigali Takayuki Miyashita ont signé cet accord qui concrétise la requête d’une aide alimentaire qui avait été introduite par le gouvernement du Burundi auprès du Japon. M. Nyamitwe s’est dit satisfait par ce don et a indiqué qu’il s’ajoute à d’autres initiatives antérieures comme le blé panifiable I et II, le riz, le carburant I et II, les engrais chimiques et les projets de grande envergure déjà réalisés ou en cours. Il se dit également satisfait des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays.  Il a, à cette occasion, demandé à la délégation japonaise de soumettre aux autorités du Japon le souhait du Burundi de voir le démarrage du projet de réhabilitation du Port de Bujumbura et celui du projet d’amélioration de la productivité du riz dans l’Imbo pour aider le pays à accroitre le niveau de vie de la population et lutter contre la pauvreté. Ambassadeur Miyashita dit qu’environ 6300 tonnes de riz seront fournis au gouvernement du Burundi.  Conformément à cet échange de note, dit-il, le gouvernement du Burundi est tenu de déposer les recettes provenant de la vente du riz dans un compte désigné, de sorte que d’autres projets de développement soient mis en œuvre dans l’avenir par le biais de ce compte appelé « fonds de contrepartie ».  Ce diplomate a souligné le problème de grave pénurie alimentaire auquel le peuple burundais est confronté et espère que cette aide atteindra un grand nombre de nécessiteux  et améliorera leurs conditions nutritionnelles. Il sied de rappeler que la coopération au développement entre le Japon et le Burundi a commencé dans les années 1970. Depuis lors, ce pays a mis en œuvre une série de projets d’aide de plus de 300 millions de dollars. L’accent était mis sur trois domaines prioritaires dont les infrastructures de transport, l’agriculture et les services sociaux de base. L’ambassadeur promet que son pays va continuer à contribuer au développement économique, pour un meilleur avenir du Burundi. 

Alfred Nimbona

Ouvrir