Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Kirundo> Réunion de sécurité tenue par le chef de l’Etat

Une note de 95 % a été attribuée aux corps de défense et de sécurité

 

DSC 0700Le président de la République Pierre Nkurunziz,a a tenu le vendredi 3 novembre 2017, dans les enceintes de la paroisse Kinyinya en province de Kirundo, une réunion avec les corps de défense et de sécurité, les gouverneurs de toutes les provinces ainsi que d’autres autorités du pays comme celles de la Justice. Les corps de défense et de sécurité ont obtenu une note de 95%. 

 

D’après le porte-parole adjoint du président de la République, Alain-Diomède Nzeyimana, le constat est qu’il faut une éducation de la population surtout en ce qui concerne les crimes qui sont commis dans les localités. L’exemple parlant est de Karusi où une personne qui a brûlé six personnes se trouvant dans une maison, et qui par après s’est suicidée. Aussi, la population de Karusi doit être éduquée en ce qui concerne la circulation routière pour éviter des accidents.D’après le porte-parole adjoint du président de la République, Alain-Diomède Nzeyimana, le constat est qu’il faut une éducation de la population surtout en ce qui concerne les crimes qui sont commis dans les localités. L’exemple parlant est de Karusi où une personne qui a brûlé six personnes se trouvant dans une maison, et qui par après s’est suicidée. Aussi, la population de Karusi doit être éduquée en ce qui concerne la circulation routière pour éviter des accidents.

Cas de vols dans les banques et accidents routiers

L’autre constat fait dans cette réunion est que c’est la toute première fois depuis 2015 que ladite réunion se passe (après 45 jours) sans qu’il y ait d’incidents graves, c’est-à-dire une préoccupation quelconque au niveau du pays. La situation sécuritaire est en général très bonne, c’est pour cette raison que le Chef de l’Etat a attribué une note de 95 % aux corps de défense et de sécurité. Il a aussi indiqué qu’on a lutté contre les bandes armées, les boissons prohibées, et des punitions sévères seront prises à l’encontre des fautifs.L’autre point soulevé dans cette réunion concerne les accidents routiers qui emportent des vies humaines. A cet effet, les constructeurs de route devraient penser à mettre des dos-d’âne. Les compagnies d’assurances devraient aussi s’assurer que les véhicules sont en bon état. Le chef de l’Etat a conseillé aux banques de prendre des sanctions sévères à l’endroit des voleurs. L’autre constat est que la population remet volontairement les armes qu’elle détient illégalement. Concernant le retrait du Burundi de la CPI, la justice burundaise devrait normalement fonctionner afin d’éviter des rapports biaisés.                                                                                                   

Yvette Irambona
                                                                                                                                                                                                                      

Ouvrir