Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commune Mabayi> Rencontre du Chef de l’Etat avec les gouverneurs de province

La vie socio-économique du pays, point à l’ordre du jour

 

IMG 0021Le président de la République Pierre Nkurunziza, a rencontré, le mardi 31 octobre 2017 dans la commune Mabayi de la province de Cibitoke, les gouverneurs de toutes les provinces du pays. Cette réunion était centrée sur la vie socio-économique de ces provinces. 

 

D’après Alain Diomède Nzeyimana, porte-parole adjoint du président de la République, cette réunion se tient au moment où le café burundais vient de remporter le premier prix au niveau international, et tout le monde s’en est réjoui. La réunion a débuté par le mot d’accueil du gouverneur de la province Cibitoke qui a indiqué que la paix et la sécurité règnent dans sa province. Le ministre de l’Intérieur et de la  formation patriotique, quant à lui, s’est focalisé sur certains points comme la justice, la lutte contre la corruption, la fraude ainsi que le projet de loi sur le soutien des prochaines élections.

S’atteler aux travaux de développement communautaire

Après toutes ces interventions, le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a pris la parole en félicitant d’abord le gouverneur de cette province pour la paix et la stabilité qui y règnent. Il a aussi félicité le gouverneur de la province de Makamba car sa province s’est distinguée lors des travaux de développement communautaire qui ont été inaugurés cet été. Dans la même ligne, le président Nkurunziza a demandé aux gouverneurs d’observer une minute de silence en la mémoire de l’administrateur de la commune Kirundo qui est récemment décédé suite à un accident de roulage.Le Numéro Un burundais leur a prodigué des conseils en leur demandant de protéger l’environnement et d’être très prudents car, a-t-il dit, il y a beaucoup de choses qui se passent à la fin de l’année comme l’insécurité, les actes de violence, etc.M. Nkurunziza a enfin invité la population à s’atteler aux travaux de développement communautaire. Il a aussi parlé de la nouvelle loi portant code pénal en instance d’adoption et de promulgation. Cette loi va inclure quelques éléments et des sanctions qui seront beaucoup plus lourdes par rapport à l’ancien code pénal. Il n’a pas manqué d’inviter les gouverneurs de province ainsi que les administratifs à la base à vulgariser la nouvelle loi en rapport avec la création des associations locales, afin de venir en aide aux mendiants et aux jeunes femmes qui s’adonnent à la prostitution, quand ils auront été reconduits dans leurs localités d’origine.
Yvette Irambona

Ouvrir