Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

DEUXIEME VICE-PRESIDENCE> Présentation du rapport du 1er semestre 2017 devant le Parlement

Une nette amélioration par rapport à la même période de 2016

 

DSC 0406Le Deuxième vice-président de la république du Burundi Joseph Butore a procédé à la présentation du rapport du 1er semestre 2017, relevant  des 12 ministères sous sa coordination, devant les deux chambres du Parlement, le jeudi 05 octobre 2017. Une nette amélioration par rapport à la même période de 2016 est réelle. 

 

Lors de la présentation de ce rapport, le Deuxième vice-président de la République a fait savoir que les ministères sous sa coordination ont tout fait pour exécuter leurs tâches même si des difficultés n’ont pas manqué.Lors de la présentation de ce rapport, le Deuxième vice-président de la République a fait savoir que les ministères sous sa coordination ont tout fait pour exécuter leurs tâches même si des difficultés n’ont pas manqué.Le ministère des Finances, du budget et de la privatisation s’était donné par exemple la mission du maintien de l’équilibre macroéconomique en conjonction avec la politique monétaire. Au 30 juin 2017, les recettes collectées étaient de 348,9 milliards de nos francs  contre 305,6 milliards collectés à la fin de juin 2016. D’autres réalisations dans ce ministère sont aussi satisfaisantes.Le ministère de l’Agriculture et de l’élevage avait notamment l’objectif de redynamiser la recherche agronomique et post-récolte. Là, 3 000 vitro plants de colocases, 80 000 vitro plants de pomme de terre, 3000 vitro plants de bananiers et 500 vitro plants de maniocs devraient être disponibles, et 3 300 vitro plants de colocases,        141 885 vitro plants de pomme de terre, 230 vitro plants de bananier, 660 vitro plants de manioc et 55 de patates douces ont été produits.Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida s’était donné l’objectif de rendre disponible et accessible les médicaments et autres produits de santé de qualité. Au moins 100 lots devraient être contrôlés. A cet effet, 63 lots de différentes molécules ont été analysées.Le ministère en charge de l’éducation s’était donné notamment l’objectif d’améliorer la qualité des apprentissages. Les compétences pédagogiques des enseignants impliqués dans la mise en œuvre du post-fondamental devraient être renforcées.  Là, trois missions ont été effectuées et les enseignants de 279 établissements ont été encadrés.Quant au ministère en charge des technologies de l’information, il s’était par exemple donné l’objectif d’accompagner l’action gouvernementale et la promotion du Burundi. Tous les programmes du gouvernement devraient être couverts par les réseaux sociaux. Plus de 1800 reportages et interviews ont été réalisés et diffusés.Dans ce rapport, le ministère en charge de l’environnement avait prévu de protéger les habitants contre les dégâts dus aux rivières et ravins. La rivière Nyabagere devrait être protégée. Les travaux de protection de cette rivière sont en cours.Pour le ministère ayant le commerce dans es attributions, douze rapports sur l’évolution des prix des produits de 1ère nécessité pour promouvoir et développer le commerce intérieur et extérieur devraient être produits. Six rapports sur douze de janvier à juin sont disponibles.Quant au ministère en charge des mines, le nettoyage du lac de retenue à 100% pour augmenter le taux d’accès en électricité devrait être fait. Cette activité a été réalisée. Pour le ministère du développement communal, toutes les communes devraient être évaluées dans sa politique de l’évaluation des performances. La mise en place des équipes des évaluateurs a été faite.Quant au ministère en charge des transports, trois accords de financement devraient être signés dans le but d’initier et promouvoir les projets nationaux et intégrateurs sous régionaux. Deux accords de financement sur trois ont été signés en avril 2017 entre le Burundi, la Bad et la Badea.Pour le ministère chargé des droits de la personne humaine, 12 000 malades vulnérables devraient être assistés dans sa politique d’assistance aux groupes vulnérables. 13 187 malades vulnérables ont été soignés. Enfin pour le ministère en charge de la jeunesse, 336 jeunes devraient bénéficier du stage du 1er emploi par l’ABEJ. 476 jeunes ont bénéficié d’une expérience professionnelle.M.Butore a fait savoir que le taux de réalisation à mis parcours est autour de 50% pour la plupart des actions accomplies, ce qui constitue une nette amélioration par rapport à la même période de l’année passée.Après la présentation du rapport, les sénateurs et les députés ont posé des questions au Deuxième vice-président de la République. M.Butore a répondu à toutes les questions ;  les députés et les sénateurs ont été satisfaits des réponses données.Le président de l’Assemblée nationale Pascal Nyabenda a clôturé les activités de cette séance en remerciant vivement le Deuxième vice-président pour la coordination et la présentation efficace du rapport. Il a été ravi de voir de telles réalisations même si certains bailleurs s’étaient retirés à aider le Burundi. 
Martin  Karabagega

Ouvrir