Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Première vice-présidence de la république> Rapport du 1e semestre 2017 présenté au Parlement

Les prestations sont satisfaisantes

 

DSC 0396Le Premier vice-président de la République du Burundi, Gaston Sindimwo, a présenté, le mercredi 4 octobre 2017, le parlement burundais, le rapport du premier semestre 2017 pour le domaine relevant de son secteur de coordination. Pour lui, l’action gouvernementale a été bonne et les parlementaires l’ont apprécié. 

 

Dans ce rapport, le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a fait remarquer que les ministères de son ressort ont tout fait pour l’exécution des tâches leur assignées même si des difficultés ne manquent pas.Au ministère de l’Intérieur et de la formation patriotique, il y a eu renforcement de la gouvernance politique et administrative par l’encadrement de la population, la vulgarisation du registre de la population, etc.Le ministère a réalisé d’autres activités en dehors du plan d’action. C’est notamment la campagne de lutte contre les boissons prohibées, la campagne de lutte contre la fraude des cultures industrielles et des minerais vers les pays voisins, la campagne de lutte contre les unions libres. Pour la mobilisation et l’assainissement des finances communales, il y a eu organisation de deux mois témoins afin de vérifier et superviser la perception des taxes sur les barrières et carrières, et des semaines témoins ont été organisées dans tous les marchés des provinces et communes du pays. Les recettes qui entrent dans les caisses des communes ont augmenté, selon le rapport. Dans le but de lutter contre la criminalité et le terrorisme, le ministère de la Sécurité publique a renforcé la capacité opérationnelle des unités de lutte contre le terrorisme et a équipé les postes de police en mobilier et matériel de bureau. Il a aussi organisé des contrôles inopinés dans les bureaux, sur les axes routiers et aux postes frontières pour lutter contre la corruption. Le ministère des Relations extérieures et de la coopération internationale a, quant à lui, poursuivi la signature des projets d’accords de coopération entre le Burundi et d’autres pays partenaires au développement et a redynamisé la coopération avec les partenaires du pays. Afin de renforcer la participation active de toutes les parties prenantes au processus d’intégration dans la Communauté de l’CEA, le ministère concerné a organisé un  forum de haut niveau à Bujumbura en juin 2017.Le ministère ayant la bonne gouvernance et le plan dans ses attributions a poursuivi la lutte contre la corruption et les infractions connexes en organisant des séances de sensibilisation des élus locaux, des opérateurs économiques, des administratifs à la base et des responsables des services déconcentrés. Pour promouvoir les investissements, ce ministère a effectué une enquête multisectorielle sur les entreprises créées et il a organisé un atelier de sensibilisation sur les réformes passées, en cours et à venir.Dans ce rapport, le ministère de la Justice et garde des sceaux a élaboré plusieurs projets de loi pour l’amélioration du cadre légal et qu’il y a eu réduction de la population carcérale.Des réalisations importantes s’observent aussi au ministère de la Défense et des anciens combattants et au ministère de la Fonction publique, du travail et de l’emploi. Néanmoins, des contraintes se sont observées dans tous les ministères.Au cours de ce premier semestre, le ministère de la Sécurité publique est classé premier avec 87,35% et le ministère chargés des Affaires de l’CEA est classé 8e avec 65,88%.
Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir