Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE NGOZI> Inauguration des œuvres par le chef de l’Etat

Un hôtel moderne, un centre médical, une salle de conférence et une école

 

DSC 02371Dans le cadre du 55e anniversaire de l’indépendance du Burundi, le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a inauguré le lundi 2 octobre 2017 un hôtel moderne, un centre médical, une salle de conférence et une  école dans différentes  communes de la province de Ngozi. Il a interpellé les investisseurs burundais à rompre avec la pratique de travail en singleton mais plutôt de mettre leurs actions ensemble pour réaliser des projets consistants pour le développement du pays. 

 

Le président Nkurunziza a, dans sa visite en commune Kiremba de la province de Ngozi, inauguré le Centre médical de Masanganzira. Celui-ci appartient à un investisseur privé du nom de Philibert Murengerantwari. Ce dernier a informé que cette infrastructure sanitaire a des services de pédiatrie, d’hospitalisation pour les femmes et les soins pour les enfants, le service d’urgences, la maternité, le laboratoire ainsi que le service de prise en charge globale du VIH /sida et des infections opportunistes. La gratuité des soins sera aussi assurée pour les femmes enceintes, l’accouchement des femmes et les enfants de moins de cinq ans. Le chef de l’Etat a poursuivi sa visite en zone Gakere de la même commune pour inaugurer une salle de conférence construite avec le financement du  gouvernement du Burundi à travers le Fonic. De Gakere, il a continué sa visite en zone Musenyi de la  Commune Tangara où il a inauguré l’Ecofo Ruyaga. Celle-ci est constituée de six salles de classe et d’un bloc administratif. Il est  passé au chantier de l’hôpital Musenyi pour voir l’état d’avancement des travaux de  construction. Le président Nkurunziza a terminé sa visite par l’inauguration de l’Hôtel Ruhuka, hôtel situé à Buye en commune Mwumba.  C’est un hôtel moderne qui est  construit par les actionnaires burundais associés pour une somme de 2,5 milliards de FBu. Les cérémonies d’ouverture de celui-ci ont vu la participation des ministres, des parlementaires, des dirigeants des institutions, des opérateurs économiques et d’autres autorités. Le représentant de ces actionnaires, Evariste Ntungicimpaye, a informé que l’idée de construire cette infrastructure leur est venue de l’appel que le chef de l’Etat ne cesse de lancer à l’endroit de tous les Burundais d’initier les projets de développement. 

Mettre ensemble les capitaux pour réaliser des projets consistants 

M. Ntungicimpaye a indiqué que cet hôtel est constitué de cinquante-deux chambres, des salles de conférence, un  restaurant bar, une gymnase, etc. Et de dire qu’il apporte une solution aux problèmes d’hébergement des touristes et des employés des usines de la localité dont le complexe sportif de Buye, Sobrit, Sivca, etc. Cet hôtel va contribuer dans la croissance économique du pays en donnant de l’emploi, en achetant des boissons auprès d’autres entreprises et des vivres auprès des agriculteurs de la localité, regroupés ou non, dans les associations. Il a remercié le chef de l’Etat qui a mis en place des mesures qui stimulent les investisseurs. Les actionnaires comptent étendre cet hôtel en construisant une salle remplissant les normes internationales, une piscine et un terrain de Tennis et de Golf. Le président Nkurunziza a, dans son discours, indiqué que ce projet d’hôtel moderne montre que les initiateurs aiment leur patrie. Il a salué leur initiative de mettre ensemble leurs capitaux et leur  intelligence pour cette fin.  Il a remercié tous ceux qui ne ménagent aucun effort pour accroitre l’économie du Burundi  en investissant dans le pays.  Il a interpellé les investisseurs burundais de rompre avec la pratique de travail en singleton mais plutôt de mettre leurs actions ensemble pour réaliser des projets consistants qui accroissent leur économie et celle du pays. Ce projet montre également que lorsque la paix et l’unité règnent dans le pays, les travaux de développement suivent.« Du mois de juillet au mois de novembre 2017, nous inaugurons les œuvres construits dans le cadre du 55e anniversaire de l’indépendance du Burundi. Cela montre le résultat  des efforts du prince Louis Rwagasore et ses compagnons qui ont lutté contre la colonisation pour que les Burundais organisent leur pays politiquement, économiquement et socialement dans la liberté. Pour y arriver, il a mis en avant l’unité, le travail et le progrès. Mais malheureusement, les germes des divisions  légués par le colonisateur ont été perpétués par certains Burundais  pendant environ 50 ans et l’unité a régressé, se répercutant ainsi sur le progrès de notre pays », a rappelé le président Nkurunziza.« Dans l’unité et autour des travaux de développement communautaire, les Burundais ont construit dans neuf ans, de 2006 à 2017, le triple de ce qui a été construit pendant 45 ans, de 1961 à 2006. Ainsi, le nombre d’écoles primaires et secondaires ainsi que les  établissements universitaires est passé de 1 900 en 2006 à plus de 6 000 en 2017 ; durant la même période le nombres d’universités privées est passé de 4 à 35 grâce aux investisseurs qui ont mis ensemble leurs actions pour investir dans ce secteur et les stades de 3 précaires à 15 modernes.  Depuis 2016, 36 marchés modernes et 350 bureaux collinaires sont déjà construits, etc.», a indiqué le chef de l’Etat en montrant l’importance de l’unité à travers ces exemples.
Ezéchiel Misigaro

Ouvrir