Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Assemblée nationale > Ouverture de la session ordinaire d’Octobre 2017

Seize projets de lois seront analysés

 

DSC 0356Conformément à l’article 174 de la Constitution de la république du Burundi, le président de l’Assemblée nationale du Burundi, Pascal Nyabenda, a procédé à l’ouverture de la session ordinaire d’octobre, le 2 Octobre 2017. Il a souhaité la bienvenue aux députés et  remercié tous ceux qui avaient répondu présent à ces cérémonies. Il a également passé en revue des activités qui seront réalisées au cours de cette session.  

 

Dans son discours, Pascal Nyabenda, s’est réjoui des différentes activités réalisées par les députés au cours de leurs vacances parlementaires. Il s’agit entre autre de la participation à la croisade organisé par le couple présidentiel et aux différentes cérémonies organisées par les administratifs, à  l’accueil du flambeau de la paix, à la clôture des camps de travail des élèves en vacances, à l’assistance des personnes nécessiteuses et des agriculteurs, etc. Selon lui, au cours de cette session, l’Assemblée nationale compte poursuivre des missions de représentation du peuple, de vote de lois et de contrôle de l’action gouvernementale. Concernant le vote de lois, il a indiqué que plusieurs projets de loi sont en cours d’analyse dans les différentes commissions permanentes et seront tous analysés au cours de cette session.  Cependant, le président de l’Assemblée nationale n’a pas manqué de souhaiter un heureux retour massif aux réfugiés qui viennent d’être rapatriés librement et volontairement. Il a ainsi lancé un appel aux réfugiés qui doutent encore de suivre l’exemple de leurs compatriotes parce que la paix et la sécurité règnent sur tout le territoire national. Ainsi, selon lui, l’Assemblée nationale déplore la mort de 34 réfugiés burundais à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Elle demande ainsi à ce pays, au HCR et à la Monusco, de fournir des éclaircissements sur les conditions dans lesquelles ces réfugiés ont été tués. M. Nyabenda a ainsi invité la population burundaise à rester solidaire et à conjuguer tous ses forces pour bâtir le pays, de sortir du sous-développement et ainsi être de moins en moins dépendant de l’aide extérieure. Il a terminé son discours en remerciant tous les partenaires de l’Assemblée nationale et tous les amis du Burundi pour leur soutien multiforme qui a toujours été précieux et apprécié. 

Astère Nduwamungu

Ouvrir