Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION> Point de presse du jeudi 28 septembre 2017

Des décisions ont été arrêtées à l’endroit de certains medias

 

DSC 2065Des manquements ont été relevés dans un rapport de monitoring du Conseil national de la communication (CNC) après analyse du fonctionnement des medias burundais, lors de son assemblée plénière  tenu dans la province de Muyinga en dates du 27 au 28 septembre 2017. Il s’agit, entre autres, de l’ordre légal, du déséquilibre au niveau de l’information et du manque de vérification rigoureuse des sources de l’information. 

 

Au cour de la  session  ordinaire de l’assemblée plénière du CNC, des décisions ont été arrêtées à l’ endroit de certains médias. Cela a été dit le jeudi 29 septembre 2017 par la deuxième vice-présidente et porte-parole du CNC, Aimée Divine Niyokwizigirwa, lors du point de point de presse animé dans la province de Ngozi.D’après Mme Niyokwizigirwa, des décisions ont été prises après avoir constaté que jusqu’aujourd’hui certains organes de presse n’ont pas de convention avec le CNC et d’autres n’ont pas de cahiers de charges signés ou actualisés et cela malgré les appels répétitifs du Conseil. Les émissions de la Radio CCIB FM+ sont suspendues pour une période de 3 mois à partir du 2 octobre 2017 suite à la diffusion d’un contenu éditorial jugé contraire à l’éthique  professionnelle et à la loi régissant la presse au Burundi.Mme Niyokwizigirwa a également indiqué que l’autorisation d’exploitation est retirée aux stations de radio et  de télévision pour n’avoir pas démarré leurs activités selon les textes en vigueur. Il s’agit des Radios Miguel, Citizen, Twitezimbere, Tugirubuntu, RTBF, Ijwi ry’amahoro, la Radion-télévision < La vivante ijwi ry’impemburo> ainsi que les télévisions Télé 10 Burundi, Voix d’espoir et la télévision distributeur dénommée MMDS.La même décision de retrait de l’autorisation d’exploitation concerne également les stations de radio et de télévision pour n’avoir pas respecté leurs cahiers de charges et d’autres pour n’avoir pas réglé leurs dossiers judiciaires dans les délais donnés par le CNC. Aimée Divine Niyokwizigirwa a cité les radios Bonesha FM, Radio publique africaine (RPA), radio Renaissance et  la télévision Renaissance.Elle a également mentionné que le CNC rappelle à certains medias de la presse écrite leur obligation de dépôt légal et législatif à défaut de quoi des mesures administratives appropriées seront prises à leur endroit à partir du 1er octobre 2017. Pour les publications mises en cause par le CNC, ils doivent s’assurer qu’ils mettent en pratique les conseils prodigués, faute de quoi des mesures disciplinaires et administratives leur seront appliquées. Le CNC fait savoir au public qu’il repousse  les dates de la Semaine de régulation des medias prévue initialement en ce mois de septembre. Cette activité est reportée à la semaine du 6 au 10 novembre 2017 afin de garantir la réussite de l’événement Burundi prix media 2017.
Eric Mbazumutima

Ouvrir