Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Union des artistes pour le changement> Remise du prix au meilleur journaliste culturel du mois de juillet 2017

Alain Majesté Barenga de la Radio culture a été primé

 

DSC 0150L’Union des artistes pour le changement (UAC) déscerne depuis le mois de mai 2017, un prix au journaliste choisi pour s’être distingué dans le traitement médiatique de la thématique « culture » dans sa rédaction. C’est dans cette optique que le journaliste de la Radio culture Alain Majesté Barenga a été primé le lundi 31 juillet 2017, pour avoir contribué à la promotion de la culture burundaise.

 

Selon Patrick Paggio Niyonkuru, porte-parole de l’Union des artistes pour le changement (UAC), il y a écoute des émissions, reportages de différentes radios qui font la promotion de la musique, surtout de la culture burundaise. Pour le mois de juillet, ce journaliste de la Radio culture s’est distingué parmi une dizaine d’autres journalistes culturels. A cet effet, Alain Majesté Barenga a fait plusieurs reportages sur la musique burundaise, notamment en donnant des interviews qui passent dans le journal. « C’est une tâche qui n’est pas facile de faire passer dans une édition de la soirée ou de la mi-journée, un élément qui fait la valorisation de la culture burundaise. C’est ainsi qu’on a choisi un journaliste qui travaille dans la rédaction », a dit M.Niyonkuru.

Une initiative à encourager

Pour Alain Majesté Barenga, être primé comme meilleur journaliste culturel est une forte joie pour lui. Il a reçu un certificat d’honneur et une enveloppe. « Cela montre que j’ai minutieusement travaillé car il s’agit d’un travail qui n’est pas facile dans la mesure où le journalisme nécessite beaucoup d’efforts et d’attention. Ce prix appartient à la Radio culture et à mes collègues ». Il a aussi fait savoir que c’est un pas qui vient d’être franchi dans la promotion de la culture. Cette dernière pourrait générer des revenus au pays, a-t-il souligné. Ce prix l’encourage à fournir plus d’efforts. Qu’il serve d’exemple pour d’autres journalistes afin de donner plus de valeur à notre culture.
Du côté de la Radio culture, la directrice de cette radio, Salomée Ndayishimiye, a remercié l’UAC pour avoir initié ce prix. « Une telle initiative est à encourager même dans d’autres domaines. Elle constitue en effet un stimulant pour les journalistes afin de favoriser à améliorer la qualité des productions », a-t-elle précisé.
Le premier prix a été donné à Ismaël Niyonkuru, journaliste de la radio Rema FM. Quant au second prix, il est revenu à Patrick Paggio Niyonkuru, journaliste de la radio Buja FM.
Yvette Irambona

Ouvrir