Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère à la présidence chargé des affaires de la communauté est africaine> Bilan semestriel

Le ministère se dit satisfait bien que les défis n’aient pas manqué

 

DSC07088La ministre en charge des affaires de la Communauté est-africaine, Isabelle Ndahayo, a animé une conférence de presse, le lundi 31 juillet 2017, pour présenter au public le bilan du premier semestre de l’année en cours. Au-delà de sept réalisations phares, le ministère a réalisé d’autres activités satisfaisantes. Au cours de cet exercice, les défis liés essentiellement au manque de moyens ont été enregistrés.

 

La Communauté est-africaine pourra utiliser une monnaie unique en l’an 2024. Cela a été annoncé par la ministre Isabelle Ndahayo lors de la présentation des réalisations pour le premier semestre 2017. En effet, nous décrit-elle, le ministère a conduit des campagnes de sensibilisation dont le forum de haut niveau sur l’intégration du Burundi au sein de la Communauté est-africaine dans le cadre de la commémoration du dixième anniversaire de l’accession du Burundi à cette Communauté ; la sensibilisation sur le commerce transfrontalier au sein de la Communauté en province de Muyinga ; la sensibilisation et le lancement du concours de dissertation de la Communauté est-africaine, édition 2017 ; la sensibilisation et le lancement du concours de conception de l’emblème et de dix logos des organes et institutions de la Communauté à l’Ecole technique des arts de Gitega ; la promotion de la connaissance et de la visibilité de la Communauté ainsi que différentes communications à travers les médias locaux.

Des conférences et réunions sur la vie dans la Communauté

La ministre Ndahayo dit aussi que son ministère a organisé la sixième conférence scientifique sur la santé et exhibition des produits de santé ; la conférence et exhibition de la Communauté sur le pétrole de 2017 ; le forum du secrétaire général de la Communauté et la retraite de la commission chargée d’amender les textes législatifs et réglementaires régissant le secteur de l’éducation en vue de les conformer aux dispositions du protocole portant création du marché commun de la Communauté. Le ministère a également effectué une visite de terrain en provinces de Ngozi et Kayanza pour faire le suivi des avancées du Projet d’eau potable et d’assainissement du Bassin du lac Victoria II. Mme Ndahayo indique que le Burundi a aussi participé aux réunions statutaires et non statutaires de la Communauté. Il a également organisé un atelier national de validation de la stratégie de développement des postes ; le renforcement des capacités des acteurs du secteur public et privé sur la facilitation du commerce ; la promotion de la connaissance et de la visibilité de la Communauté. La ministre parle aussi des actions de développement du secteur financier et de la mise en place du marché des capitaux au Burundi ainsi que du suivi de la mise en œuvre des décisions du sommet des chefs d’Etat et du Conseil des ministres de la Communauté est-africaine. La ministre a également répondu aux différentes questions des journalistes et fait quelques commentaires sur certains points en rapport avec l’intégration régionale. Sur le point concernant l’année budgétaire de la Communauté qui ne correspond pas à celle du Burundi, ce qui cause un retard dans la présentation du budget annuel, Mme Ndahayo estime qu’il faut attendre l’amendement de la Constitution pour se conformer à celle de la Communauté qui débute le 1er juillet alors que celle du Burundi commence le 1er janvier. Concernant l’harmonisation des diplômes de l’ancien système au Burundi au système de la Communauté, « une commission est en train de traiter cette question », dit Mme Ndahayo. Pour ce semestre, elle se dit satisfaite malgré les quelques défis enregistrés, surtout liés au manque de moyens nécessaires.

Alfred Nimbona

Ouvrir