Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Paroisse Kivoga > Participation du Premier vice-président de la République à la messe dominicale

Le chrétiens sont invités à cohabiter pacifiquement en tant qu’enfants de Dieu

 

DSC 5462Le Premier vice-président de la République du Burundi, Gaston Sindimwo, s’est joint aux chrétiens de la paroisse Kivoga dans la commune Mbuye de la province de Muramvya. C’était à l’occasion de la célébration de la Sainte Trinité. Il a demandé à la population burundaise de couper court avec toutes formes de divisions qui ont endeuillé le Burundi dans le passé et a demandé aux représentants des églises de sensibiliser les jeunes afin qu’ils répondent massivement aux activités d’intérêt communautaire qui seront organisées au cours des grandes vacances.

 

Au cours de son homélie, le prêtre a invité les chrétiens à vivre dans l’amour du prochain et à cohabiter pacifiquement dans leur diversité à l’image de la Sainte Trinité qui comprend le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Selon lui, si les chrétiens ne sont pas encore unis, ils ne croient pas en Dieu. « Pour renforcer cet amour de Dieu, il faut qu’on soit unis et qu’on se soutienne mutuellement en tant qu’enfants de Dieu tout puissant ».
Dans son discours, le Premier vice-président de la République s’est basé sur cette prédication pour faire appel aux réfugiés burundais de regagner le pays pour se joindre aux autres dans le développement de ce dernier. Selon lui, la diversité au sein de la communauté burundaise est une force pour le développement du pays. Il a aussi souligné que Dieu a donné un seul pays au peuple burundais afin d’y vivre dans sa diversité. Il a ainsi invité la population burundaise de couper court avec toutes sortes de divisions qui ont endeuillé le pays depuis l’indépendance.
A propos de l’appui sollicité par les chrétiens de la paroisse Kivoga dans les travaux de développement, il leur a conseillé de commencer les travaux et a indiqué qu’il viendra en aide au moment opportun. « Il faut que chacun apporte son appui dans les travaux de développement communautaire ». Au nom du gouvernement, il n’a pas manqué de demander aux autorités de la commune Mbuye et de la province de Muramvya de bien encadrer les élèves aux cours des grandes vacances dans les camps de travail pour le développement du Burundi et de leur localité.

Astère Nduwamungu

Ouvrir