Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE MUGAMBA> Réunion de sécurité par le Premier vice-président de la République

La paix et la sécurité se sont bien rétablies dans les provinces de Bujumbura, Bururi, Mwaro et Rumonge

 

DSC 0716 2Le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a tenu une réunion de sécurité à l’intention des administratifs des provinces de Bururi, Mwaro, Bujumbura et Rumonge au chef-lieu de la commune Mugamba en province de Bururi, le lundi 5 juin 2017. Il a été constaté que la paix et la sécurité sont bonnes actuellement dans ces provinces, et spécialement en commune Mugamba d’où venaient ceux qui perturbaient la sécurité dans ces circonscriptions. Gaston Sindimwo a remercié la population de Mugamba qui a rectifié le tir et accepté de collaborer avec les forces de l’ordre et de sécurité. Il les a appelés à s’atteler, cette fois-ci, aux travaux de développement.

 

La réunion d’évaluation de la sécurité que le Premier vice-président de la République a tenue en commune Mugamba a vu la participation des gouverneurs des provinces de Bururi, Mwaro, Bujumbura et Rumonge ainsi que les commissaires provinciaux de police. Les responsables militaires de ces provinces et les natifs de la commune Mugamba étaient également présents.
Au cours de cette réunion, les gouverneurs de ces provinces ont fait le point sur la sécurité dans leurs entités respectives. Dans l’ensemble, ils ont laissé entendre que la paix et la sécurité sont bonnes, sauf quelques cas de vol du gros bétail signalé dans certaines communes comme Rutovu en province de Bururi et Mugongo-Manga en province de Bujumbura. Christian Nkurunziza, gouverneur de la province de Bururi, a signalé que dans ces jours, l’administration est en train de lutter contre la consommation des boissons prohibées et la fraude, surtout du café. Mais, a-t-il indiqué, les cas de fragrance subissent des procès urgents au niveau des tribunaux.
La gouverneure de la province de Bujumbura Nadine Gacuti a, quant à elle, remercié officiellement la population de la commune Mukike qui a manifesté une bonne volonté de collaborer avec les forces de l’ordre afin de traquer les malfaiteurs qui troublaient la paix et la sécurité dans cette localité. Jean Marie Nyakarerwa, gouverneur de la province de Mwaro, a signalé un défi. Il s’agit des accidents de roulage, surtout sur la route Nyakararo-Mwaro où il a signalé dix morts depuis le début de l’année 2017. Il a fait savoir que la province de Mwaro fait face à une allure inquiétante d’abandons scolaires dûs aux mariages précoces.
La plupart des intervenants ont déploré le fait que les malfaiteurs, une fois arrêtés par les forces de l’ordre sur base des informations données par la population, sont par après libérés et menacent de ce fait ceux qui les avaient dénoncés. Ils ont demandé à la justice de se ressaisir et de mener des enquêtes minutieuses avant de libérer les prévenus.

Accorder la parole à la population locale et l’inviter à s’atteler aux travaux de développement

Dans son discours de circonstance, le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a fait savoir qu’il était venu tenir une réunion d’évaluation sécuritaire en commune Mugamba pour remercier la population de sa détermination à renforcer la paix et la sécurité. Il a également remercié les forces de l’ordre et de sécurité œuvrant dans cette région pour le professionnalisme qu’ils ont manifesté dans le rétablissement de la paix et de la sécurité dans les quatre provinces précitées. Gaston Sindimwo a rappelé que la crise qu’a connu le Burundi en 2015 a emporté des vies humaines à cause des ambitions démesurées de certains politiciens qui ont manipulé les jeunes pour des intérêts égoïstes. Il a demandé à la population de ces provinces de renforcer l’unité dans la diversité.
Le Premier vice-président de la République a laissé entendre que, dans cette période de paix, la population est appelée à s’atteler aux travaux de développement communautaire. « Le développement vient de la population et l’administration publique ne fait qu’accompagner », a dit M. Sindimwo, avant de demander à tout le monde, surtout à la quadrilogie, de préparer des activités d’encadrement des jeunes qui seront bientôt en vacances pour qu’ils grandissent en s’appropriant la volonté du développement du pays.
La veille, c’est-à-dire le dimanche de 4 juin 2017, jour de Pentecôte, Gaston Sindimwo s’était joint aux chrétiens de l’église Emmanuel de Mutsinda située dans la zone Ruvumu de la commune Songa en province de Bururi. Il s’était muni d’un don de ciment, une promesse qu’il avait faite au moment où il avait constaté que les chrétiens étaient en train de construire un nouveau temple du Seigneur. Gaston Sindimwo a demandé aux chrétiens de sauvegarder la paix et la sécurité en privilégiant toujours l’unité malgré leur diversité.

Amédée Habimana

Ouvrir