Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE MPANDA> Rencontre du chef de l’Etat avec les administratifs et les forces de l’ordre et des provinces de l’Ouest du Burundi

Juguler la fraude et la corruption dans le secteur minier et la campagne café

 

DSC 0169Le président de la République Pierre Nkurunziza a tenu une réunion à l’intention des administratifs des provinces de l’Ouest du pays à savoir Bubanza, Bujumbura mairie, Bujumbura et Cibitoke au chef-lieu de la commune Mpanda en province de Bubanza le mercredi 31 mai 2017. Les responsables des corps de défense et de sécurité de cette région, les représentants des commerçants et les corps de justice étaient également présents dans cette réunion. Les échanges portaient sur la lutte contre les cas de fraude et de corruption dans le secteur minier et la campagne café en cours.

 

Dans son mot d’accueil le gouverneur de la province de Bubanza a fait savoir que cette rencontre se déroule dans sa province au moment où la population qui avait fait face à une famine due à la sécheresse qui a secoué la province est en train de récolter dans la satisfaction. Il a donné l’exemple du riz dont le prix avait monté jusqu’à 2 000 FBu mais qui s’achète actuellement à 1 500 FBu par kg et le haricot dont le prix est passé de 1 500 à 700 FBu par kg.
A la sortie de la réunion qui a eu lieu à huis clos, Alain Diomède Nzeyimana porte-parole adjoint du chef de l’Etat a fait savoir à la presse que l’objet de cette rencontre était d’échanger sur les différentes stratégies à mettre en œuvre pour lutter contre la fraude et la corruption dans le secteur minier et la campagne café qui bat son plein.
Dans cette réunion, a-t-il dit, étaient invités les représentants des commerçants oeuvrant dans les quatre. Cinq ministres qui sont concernés d’une façon ou d’une autre étaient également présents. Il s’agit du ministre de l’Intérieur et de la formation patriotique, du ministre de la Sécurité publique, du ministre de la Bonne gouvernance et de la privatisation et de la ministre de la Justice.
Au cours de cette réunion a indiqué le porte-parole adjoint du chef de l’Etat, les commerçants ont exprimé les défis auxquels ils font face et les propositions de solutions pour s’en sortir. Pour les opérateurs du secteur minier, les défis signalés sont notamment l’obtention du permis d’exploitation. Et là le responsable de l’Office burundais des mines (OBM) leur a dit que lorsque tous les papiers nécessaires sont disponibles, le demandeur à l’exploitation peut obtenir l’autorisation endéans trois jours.
Prenant la parole, a poursuivi M. Nzeyimana, le chef de l’Etat est d’abord revenu sur la campagne de moralisation où lui-même donne un enseignement sur la nécessité de revenir sur les valeurs de la société burundaise. L’importance de la famille dans la société surtout dans la préparation d’un bon avenir sur le Burundi.
M. Nzeyimana a signalé que la question de la pénurie du carburant n’a pas été oubliée par le père de la nation. Ainsi, le chef de l’Etat leur a retracé l’origine de cette problématique. En 2015 avec la crise, le stock en carburant a été consommé et les véhicules n’ont pas augmenté en nombre mais en cette période de paix où le pourcentage des gens véhiculés atteint les 30%, il faut alors prendre du temps pour augmenter la quantité d’approvisionnement en carburant pour servir toute la demande. Il a également tranquillisé que bientôt cette question sera vidée.

Travaux de développement communautaire et aide aux vulnérables

Le chef de l’Etat s’est ensuite dirigé dans la commune Gihanga de la province de Bubanza où il a effectué des travaux de développement communautaire dans le village V. Les travaux consistaient à mélanger du ciment avec le gravier pour le pavage du hangar communautaire pour la conservation du riz. Dans ce village il a distribué une aide à trois cent ménages des vulnérables. L’aide était constituée de 10 kg de riz par ménage.
Dans la même province, en commune Rugazi, au chef-lieu de la zone Muzinda, le président Nkurunziza s’est joint à la population dans les travaux de développement communautaire à l’Institut supérieur de gestion et de développement. A cette école, le président de la République a reçu un don de reconnaissance. Ce don était composé de deux génisses. L’une a été offerte par le représentant de l’école tandis que l’autre lui a été donnée par les élèves de cet établissement. A Muzinda, le numéro un de l’exécutif burundais a accordé une aide aux vulnérables. Au total trois cent ménages ont bénéficié chacun de 10 kg de riz.

Amédée Habimana

 

Ouvrir