Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Bujumbura> Descente du Deuxième vice-président de la République dans le district sanitaire de Kabezi

Les médicaments sont disponibles indépendamment de la gravité du paludisme

 

DSC 0137Le Deuxième vice-président de la République du Burundi, Joseph Butore, a effectué le jeudi 9 mars 2017 une descente dans le district sanitaire de Kabezi dans le cadre du suivi des interventions menées pour lutter contre la flambée des cas de paludisme dans certaines provinces du pays.

 

La descente a débuté par une visite guidée dans différents services des structures de soins à savoir le Centre de santé de Mutumba, le Centre de santé de Kabezi ainsi qu’à l’Hôpital de Kabezi. Dans les objectifs spécifiques de cette descente, il était entre autres question de se rendre compte des réalités de prise en charge des patients souffrant du paludisme, examiner le niveau d’implication des administratifs et des partenaires, etc.
Après cette visite, M. Butore a fait savoir que dans le district sanitaire de Kabezi, la malaria est une réalité. Mais les patients qui se présentent aux structures de santé sont bien accueillis, les médicaments sont disponibles indépendamment de la gravité de la maladie. Lors de cette visite, le Deuxième vice-président de la République a constaté que la situation n’est pas si alarmante comme les gens le pensaient. Ce qui est très important, c’est que les partenaires techniques sont prêts à accompagner le Burundi dans tous ses efforts en ce qui concerne la lutte contre cette maladie. Une autre information est qu’il y a des périodes où les cas de malaria sont plus nombreux. C’est aussi une occasion de se rassurer de la capacité de toutes les structures d’intervention, etc.
M. Butore a révélé qu’à travers cette descente, on est confiant parce que les stocks des médicaments sont disponibles, les partenaires et le gouvernement rassurent aussi, le personnel soignant est également suffisant. Une mesure salutaire a été prise au niveau du ministère en charge de la santé publique de procéder au redéploiement du personnel soignant. Ce dernier a quitté l’administration centrale pour appuyer les districts et les centres de santé. Ces mesures vont peut être donner des résultats plus positifs. Une autre dimension est que certains patients ne s’adressent pas à temps aux structures de soins. Le Deuxième vice-président de la République a profité de l’occasion pour faire un appel à tout citoyen burundais de consulter les médecins le plus tôt.
A la fin de la descente, M. Butore a assisté les malades de ces différentes structures de santé en leur donnant 20 kg de farine de boullie, 200 sachets de lait ainsi qu’une tonne et demi de riz.
Lucie Ngoyagoye

Ouvrir