Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Chine> Conférence de presse sur la sauvegarde de la culture et des traditions

Elle contribue à la souveraineté d’un pays

aaaaakkA l’occasion des deux sessions du CPPCC(le conseil politique chinois du peuple) et du NPC (congrès national du peuple) qui sont en train de se tenir à Beijing, les membres du CPPCC faits des représentants du peuple sur tous les angles, chargés des questions de la culture et de tradition, ont tenu une conférence de presse le mardi 7mars 2017. C’était pour expliquer à l’opinion publique que la culture et la tradition sont des choses qu’il ne faut jamais ignorer si on veut être un peuple souverain. Les écoles, les universités et les médias devraient s’impliquer beaucoup à la sauvegarde de ces valeurs.

Il est évident que la Chine est en train de prendre une place de choix dans le monde. Mais il faut veiller à ce que la modernisation et la mondialisation ne viennent pas effacer les traditions chinoises, mais plutôt que ces dernières soient adaptées aux nouvelles technologies pour être perpétuées. Certaines valeurs chinoises ont été choisies par l’Unesco pour être des patrimoines à sauvegarder. Parmi celles-là se retrouvent les calligraphies chinoises et la poésie chinoise.
Toutefois, des défis ne manquent pas. Ces écritures ne sont pas perpétuées car il n’y a pas d’enseignant pour les enseigner aux nouvelles générations. « Nous essayons de les enseigner nous-mêmes, mais il faut que ce soit fait dans plusieurs endroits. Il faudrait que les enseignants dans les écoles nous aident beaucoup, afin que les enfants grandissent connaissant leur histoire », déclare l’un des membres. Ils ont recommandé qu’il y ait une journée nationale consacrée aux traditions chinoises afin qu’elle serve d’occasion de sensibilisation.


La part des médias reste primordiale.
Certains médias chinois ont compris l’importance de la culture dans un pays. Ainsi, beaucoup d’émissions sur la Chine sont vues, que ce soit en Chine ou à travers le monde. Cela nous encourage beaucoup, car ces mêmes médias savent choisir des émissions qui plaisent au peuple, déclare Mme Hai Xia, journaliste de carrière et membre du CPPCC. Ces émissions montrent au monde ce qu’est la Chine. Mais, nous souhaitons que ces émissions soient nombreuses afin de mieux sensibiliser la population. Pour Liu Changle, membre du CPPCC, « certains Chinois des régions éloignées ne savent même pas comment se localiser par rapport à Beijing la capitale. D’autres proches de Beijing ne savent pas qu’ils sont frontaliers de cette ville. On constatera aussi que certaines histoires décrivent la Chine différemment de ce qu’elle est réellement ».
Su shishu déclare que, bien qu’aujourd’hui la modernité l’emporte sur le traditionnel, nous ne devrions pas oublier que c’est ce traditionnel qui a fait ce qu’est la Chine aujourd’hui. Afin de ne pas enterrer la culture qui nous identifie en tant que chinois, nous devrions inclure nos écritures calligraphiques et nos langues dans les nouvelles technologies. Cela faciliterait la tâche de pouvoir les transmettre aux nouvelles générations. Cela peut se passer par des chansons, des poèmes, des compétions, etc., indique-t-il.
Selon Jackie Chan, acteur et membre du CPPCC, le problème rencontré le plus souvent est celui des influences étrangères. Adhérer à ces influences ne ferait que contribuer à la chute de la culture. Il apprécie le fait que les films chinois sont diffusés à travers leurs chaînes et à travers les chaînes étrangères. « Il est vrai, nous avons encore à apprendre des autres, mais nous sommes confiants».

La lutte contre la corruption, une des valeurs à enseigner
Pour Liu Changle, la lutte contre la corruption est un sujet qu’il ne faut pas ignorer. Il indique qu’il est bon qu’il soit inclus dans les valeurs à sauvegarder dans la culture chinoise. Il est important que cela fasse partie de la vie de tous les chinois.

Blandine Niyongere

 

Ouvrir