Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial > Persévérons dans la défense de nos intérêts légitimes

Emboîtant le pas au Forum national des femme qui, il y a une semaine, a organisé des marches-manifestations dans toutes les localités du pays pour condamner les détracteurs du peuple burundais et apporter un soutien sans faille aux institutions démocratiquement élues, le Conseil national de la jeunesse vient de faire de même en organisant, samedi dernier, des marches pour la paix à travers tout le pays. Des jeunes appartenant à toutes les ethnies, à toutes les sensibilités politiques, à toutes les régions et à toutes les religions s’étaient donné rendez-vous pour jeter l’anathème à tous ceux qui, à l’intérieur comme l’extérieur du pays, agissent dans le sens contraire des intérêts légitimes du peuple burundais. Dans le même temps, le Conseil national de la jeunesse saluait les efforts inlassablement fournis par les institutions démocratiquement élues en matière de consolidation de la paix et de la sécurité, ainsi que l’attitude affichée par les pays amis encourageant le peuple burundais sur le chemin de la paix pour le plus grand bonheur du Burundi et des Burundais.

Les marches pour la paix organisées samedi dernier dans tout le pays par le Conseil national de la jeunesse sont venues rappeler à tous ceux qui nous observent, que la paix et la sécurité sont une réalité vivante au Burundi, l’installation en 2005 d’un nouveau pouvoir issu des urnes ayant consacré le retour à la normale dans tout le pays. Après l’insécurité qui a été observée dans certains quartiers de la capitale, mais rapidement maîtrisée, après les élections de 2015, nombreuses ont été les délégations étrangères à avoir visité le Burundi pour s’enquérir de la situation de paix et de sécurité y prévalant, et qui ont noté avec satisfaction les avancées significatives réalisées dans ce domaine. C’est dire que les efforts des institutions démocratiquement élues en ce domaine bien précis ont été couronnés de succès grâce notamment à l’encadrement de la population par des visites régulières des administratifs destinées à initier et à conduire des actions concertées en matière de paix et de sécurité. Ne pas y croire relèverait tout simplement de la mauvaise foi, de la malhonnêteté et de l’irresponsabilité. Seuls les gens bornés ou soudés à des intérêts inavoués jettent de l’huile sur le feu et lancent l’opinion internationale dans la spirale de l’absurde, en publiant des rapports mensongers et malhonnêtes ne colportant que la rumeur et le ragot, par médias occidentaux interposés. Pourtant, ces gens savent aussi bien que d’autres, que la paix et la sécurité règnent sur tout le territoire burundais. Quelle malhonnêteté ! Etymologiquement parlant, dans notre langue comme dans celles pratiquées en Occident, le responsable est celui auquel les questions sont posées, et qui leur apportent des réponses appropriées en ne s’en tenant qu’à la vérité et à l’honnêteté, en ne fraudant pas avec sa conscience. Peut-on simultanément déclarer se jeter à l’eau et prétendre garder ses vêtements secs ? La vérité, rien que la vérité et non son occultation.
Que les associations de masse bougent, c’est de bonne augure et un signe révélateur que la démocratie est bien partie dans un environnement plutôt favorable à la consolidation de la paix et de la sécurité. Dans un moment comme celui que nous vivons, le devoir de toutes les forces patriotiques réunies au sein d’une même communauté de destin, est d’éclairer tous ceux qui ont été pris en otage par les détracteurs du peuple burundais. Soyons déterminés à persévérer dans la défense de nos intérêts légitimes et tout ira pour le mieux.
Louis Kamwenubusa

Ouvrir