Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ABUTIP> Bilan des réalisations

« Malgré les bonnes réalisations accomplies, quelques défis ont été relevés »

 

DSC 2203La direction générale de l’Agence burundaise pour la réalisation des travaux d’intérêts publics (Abutip) a organisé, le mercredi 8 février 2017, une conférence de presse. C’était dans le but de faire connaitre au public ses réalisations, ses défis et ses perspectives d’avenir pour l’année 2017. « Et malgré beaucoup de bonnes réalisations accomplies, quelques défis ont été relevés ».


Dans son discours, Catherine Bucumi Sommer, directrice générale de l’Abutip, a rappelé que cette agence est née le 18 avril 2003. Actuellement, a-t-elle poursuivi, l’agence a comme membres le gouvernement du Burundi représenté par les ministères en charge des transports, des finances et de l’intérieur ainsi que d’autres associations qui œuvrent dans le développement à savoir : le Collectif des associations féminines et ONGs du Burundi, etc.
Mme Bucumi a rappelé que l’Abutip a comme mission principale de faire pour le compte du maître d’ouvrage, dans le respect du programme défini, un coût budgété et dans des délais prescrits. « L’Abutip a maintenant plus de onze ans d’expérience en matière de délégation à la maîtrise de l’ouvrage. Elle œuvre pour le compte du gouvernement et des collectivités locales et fait aussi partie de l’Africatip, une association qui regroupe une vingtaine d’agences effectuant en Afrique les travaux d’intérêt public. Dans ce cadre, elle a adapté au contexte du Burundi les manuels de procédures techniques, administratives, budgétaires et comptables en vigueur dans chacune de ces agences », a précisé Mme Bucumi.

Plus 2 170 infrastructures variées ont été reconstruites

Mme Bucumi a affirmé que depuis sa création en 2003 jusqu’aujourd’hui, l’Abutip a mis en œuvre des réalisations en infrastructures variées. Elle a notamment cité 180,91 km composés par les routes pavées et rechargées en terre, ainsi que plus 2 170 infrastructures composées par des établissements scolaires, des établissements sanitaires et autres. « Dans cette même optique, nous nous sommes soumis aux procédures du Code des marchés publics du Burundi, ce qui nous a ouvert la possibilité de travailler sur les programmes financés sur le budget national pour le compte de l’Etat », a beaucoup apprécié Mme Bucumi.

Certains défis et perspectives pour l’année 2017

Concernant les défis que l’Abutip a rencontrés depuis sa création, Mme Bucumi a indiqué à titre exemplatif que l’agence enregistre également une forte dépendance des projets financés seulement par les partenaires techniques et financiers ainsi que des anciens litiges des personnes qui veulent voler l’argent du pays. « Mais, nous sommes très content parce que tous ces litiges sont devant la justice pour trouver la meilleure solution », a signalé Mme Bucumi.
Quant aux perspectives d’avenir pour l’année 2017, cette dernière a informé que l’Abutip prévoit d’explorer de nouveaux marchés et métiers ; de faire une approche proactive pour la recherche de financements et d’adopter la volonté de permettre aux petites et moyennes entreprises dans le secteur de la construction d’accéder aux marchés en informant et en formant les différents intervenants dans ce secteur.
Avit Ndayiragije

Ouvrir