Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSEMBLEE NATIONALE> Ouverture de la session ordinaire de février 2017

Sept projets de loi seront analysés et votés

 

DSC 0385La chambre basse du Parlement burundais a ouvert, le lundi 6 février 2017, la session ordinaire du mois de février 2017. A cette occasion, le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, a fait le point sur les différents projets de loi qui seront analysés et votés.

 

Les activités ont été ouvertes par une minute de silence en mémoire et en honneur de feu le député Emmanuel Niyonkuru, ministre de l’Eau, de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, assassiné en date du 1er janvier 2017.
Pascal Nyabenda a, ensuite, souhaité aux députés un bon retour des vacances parlementaires de janvier 2017. Ce congé, disait-il, a permis aux membres de l’Assemblée nationale de se rapprocher davantage de la population surtout en réalisant différentes activités ensemble avec la population.

L’Assemblée nationale remplira sa mission d’analyser et de voter des lois

Au cours de cette première session ordinaire de l’année 2017, l’Assemblée nationale remplira sa mission d’analyser et de voter des lois. M. Nyabenda a fait le point sur l’agenda qui lui a été transmis par le gouvernement du Burundi qui comprend sept projets de loi.
Le premier projet de loi est relatif à l’insolvabilité du commerçant au Burundi. Le deuxième porte sur le système national de paiement. Le troisième porte sur la ratification par la république du Burundi de l’accord modifiant pour la deuxième fois l’accord de partenariat entre les membres du groupe des Etat d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique d’une part et la communauté européenne et ses Etats membres d’autre part signé à Cotonou le 23 juin 2000 et modifié pour la première fois à Luxembourg le 25 juin 2005. Le quatrième porte sur la ratification par la république du Burundi de l’accord sur l’établissement d’une force en attente d’Afrique orientale. Le cinquième porte sur la ratification par la république du Burundi du Protocole sur les mesures sanitaires et phytosanitaires de la Communauté est-africaine. Le sixième porte sur la ratification par la république du Burundi du Protocole de la Communauté est-africaine sur la paix et la sécurité. Le dernier projet porte sur la ratification par la république du Burundi de l’accord de coopération commerciale et économique entre le gouvernement de la république du Burundi et le gouvernement de la république de Turquie signé à Ankara en Turquie.

Le contrôle de l’action gouvernementale

En ce qui concerne le contrôle de l’action gouvernementale, des questions orales et écrites seront également régulièrement adressées aux membres du gouvernement, a mentionné le président de l’Assemblée nationale. Les députés pourront également se rendre compte des réalités socio-économiques du pays, à travers des descentes sur terrain, et ne manqueront pas de sensibiliser la population sur le contenu des politiques nationales.
L’Assemblée nationale est préoccupée par la faible récolte pour la saison culturale qui s’achève. Elle lance un appel au gouvernement du Burundi et à tous les acteurs étatiques et non-concernés pour qu’ils poursuivent leurs efforts et assurent la sécurité alimentaire.
En outre, le gouvernement du Burundi est appelé à multiplier les projets de développement et à consolider sa politique financière, surtout en ce moment où certains pays ont suspendu injustement leurs accords de coopération économique avec le Burundi.

Eric Mbazumutima

 

Ouvrir