Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Présidence de la République > Présentation des lettres de créance de cinq nouveaux ambassadeurs dont celui du Japon

Ils se sont engagés à appuyer et à plaider pour le Burundi

 

DSC02682Le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a reçu en audience, le mardi 7 février 2017, au palais présidentiel de Ngozi, cinq nouveaux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires qui venaient présenter les lettres de créance pour représenter leurs pays au Burundi. Il s’agit de l’ambassadeur Takayuki Miyashita du Japon; Theresia Samaria de la Namibie ; Abdulla Al Takkawi des Emirats arabes unis ; Paul Sherlock de l’Irlande du Sud et Guy Nestor Itua du Congo Brazzaville. Leurs lettres de créance ont été acceptées par le chef de l’Etat et ils ont échangé sur la coopération entre leurs pays respectifs et le Burundi.

 

A la sortie de ces audiences, le porte-parole adjoint du président de la République, Jean Claude Karerwa, a indiqué qu’il s’agissait d’une cérémonie traditionnelle de présentation des lettres de créance pour ces ambassadeurs. Selon lui, ces lettres de créance étaient accompagnées par des salutations provenant des homologues du chef de l’Etat qui souhaitent les meilleurs vœux au peuple et au gouvernement burundais ainsi qu’au chef de l’Etat. Ces nouveaux ambassadeurs venaient réaffirmer l’engagement de leurs pays respectifs à continuer la coopération entre leurs pays et le Burundi a indiqué M. Ndenzako. Il a ajouté que la République de Namibie souhaiterait par exemple qu’un consul honoraire soit implanté au Burundi pour faciliter la coopération entre les deux pays. En plus de cela, elle aimerait aussi s’engager avec le Burundi en matière de l’agro- industrie et surtout pour les fruits et les légumes.
Selon toujours M. Ndenzako, la République de l’Irlande soutient le dialogue entre les Burundais pour trouver eux-mêmes des solutions à tous leurs problèmes. Elle souhaiterait en plus que les rapports entre le gouvernement burundais et l’Union européenne soient renormalisés. Il a promis de fournir beaucoup d’efforts pour que la situation revienne à la normale. Le nouvel ambassadeur du Japon, quant à lui, apprécie le niveau de paix et de sécurité que le Burundi a atteint ces derniers jours et il a promis que les fonctionnaires de la coopération internationale japonaise qui ont quitté le Burundi suite aux troubles qui ont suivi les manifestations insurrectionnelles au Burundi en 2015 puissent revenir au Burundi pour que la coopération reprenne en bonne et due forme.
Le chef de l’Etat leur a ainsi souhaité plein succès dans leur travail. Il a également rappelé que le Burundi est un pays respectueux et qui à son tour voudrait être respecté par d’autres pays dans le respect mutuel, mais aussi dans le respect des dispositions en matière de relations et de coopération internationales en vigueur. Il leur a également parlé d’où vient le Burundi, de l’étape déjà franchie et de ce qui est en train d’être fait pour le renforcement de la démocratie, de la paix et de la sécurité. Il a également promis que le Burundi ne ménagera aucun effort pour poursuivre cette coopération.
Astère Nduwamungu

Ouvrir