Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CHARTE DE L’UNITE NATIONALE> Commémoration de son 26e anniversaire

« Consolidons l’Unité nationale, source intarissable de paix et de développement durables »

 

DSC 0371A sa 26e année, la charte de l’Unité nationale a été célébrée le lundi 6 février 2017 en mairie de Bujumbura. Les cérémonies se sont déroulées au mausolée de l’Unité nationale situé sur la colline de Kiriri. Elles ont été rehaussées par la présence du président du Sénat, Révérien Ndikuriyo.

 

Sous le thème « Consolidons l’Unité nationale, source intarissable de paix et de développement durables», les cérémonies ont été débutées par une prière œcuménique faite par trois représentants des confessions religieuses, à savoir: l’Eglise catholique, l’Eglise protestante et l’Islam.
Dans leurs prières, ils sont tous revenus sur la volonté de Dieu dans la sauvegarde de l’unité. « Que Dieu garde tout Burundais, qu’il soit d’ethnie tutsi, twa ou hutu », ont-ils dit. Ils ont demandé que l’Unité nationale ne soit pas inscrite uniquement dans les documents, mais qu’elle soit connue de tous les Burundais.
Après la prière, lesdites cérémonies ont été suivies par la pose des gerbes de fleurs par le président du Sénat, accompagné du maire de la ville de Bujumbura.

Tout Burundais est appelé à bannir toute parole et tout comportement divisionnistes

Le discours de circonstance prononcé par le président du Sénat s’est articulé sur le message du chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza. « L’objectif principal de cette journée festive est de faire un examen de conscience, de revisiter notre passé et débattre sur tous les obstacles qui ont mis à mal notre Unité surtout à partir de l’invasion du Burundi par les forces impérialistes.
Nul ne peut affirmer que les termes Umuhutu, Umututsi, Umutwa sont des inventions coloniales, mais leur sens et leur usage ont été détournés et instrumentalisés pour mieux servir une toute autre idéologie, celle de diviser pour régner.
Tout Burundais est appelé à bannir toute parole et tout comportement divisionnistes ; l’unité nationale doit être considérée comme la strophe et le refrain dans la vie de tous les jours ».

Un appel aux habitants de Bujumbura à consolider la paix

Le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa a, quant à lui, indiqué que la charte de l’Unité nationale est célébrée cette année au moment où la sécurité règne dans toutes les communes de la mairie de Bujumbura, grâce aux efforts des comités mixtes de sécurité. Il a lancé un appel aux habitants de Bujumbura de continuer dans le même sens en consolidant la paix, tout en effectuant les travaux de développement. En outre, il leur a recommandé de perséverer dans leur travail en faisant la sourde oreille à tout détournement.
Les cérémonies ont été clôturées par l’exécution main dans la main de l’hymne de l’Unité nationale, suivie de l’hymne national par les personnalités présentes au mausolé de l’Unité nationale. Elles ont également été agrémentées par le tambour, les chants et les danses.
Il sied de signaler que la charte de l’Unité nationale a été adoptée par référendum le 5 février 1991.

Eric Mbazumutima

Ouvrir