Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Première vice-présidence de la république> Point de presse du vendredi 3 février 2017

Initiative d’aider les jeunes à se développer

 

DSC 2007Le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, a animé un point de presse, le vendredi 3 février 2017. Il a indiqué la volonté du pays de mettre en œuvre le programme qui se range sur le thème de cette année qui est : « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».


Gaston Sindimwo a porté à la connaissance du publics, à travers le point de presse qu’il a animé, que le Burundi s’est joint aux autres Etats du continent africain pour soutenir l’initiative d’investir dans la jeunesse. Selon M. Sindimwo, le nouveau président de l’Union africaine, Pr Alpha Condé, a indiqué qu’il se réjouit du choix de ce thème : « Ce thème, qui vient à point nommé, nous interpelle tous, et nous, décideurs, devons désormais faire preuve d’imagination pour prendre les décisions qui s’imposent et mobiliser les investissements nécessaires en faveur de notre jeunesse. La réalisation du dividende démographique représente une opportunité majeure pour l’Afrique de répondre aux aspirations légitimées dans l’agenda 2063 ».

Le Burundi pourra répondre aux besoins ultimes

Le Premier vice-président trouve que le Burundi est indéniablement confronté aux défis démographiques, ce qui risque d’hypothéquer ses efforts de développement socio-économique. Il indique néanmoins que le pays est sur la voie de se développer et mettre en œuvre les stratégies et les politiques qui permettront d’atteindre le dividende démographique à moyen terme d’ici 2025. M. Sindimwo dit que le gouvernement est conscient que le bénéfice du dividende démographique n’est pas automatique, mais qu’il dépendra de la diligence, de l’efficacité et de la pertinence des politiques et stratégies nationales qui seront mises en œuvre pour maîtriser la fécondité et la croissance démographique et pour améliorer la gouvernance et la qualité du capital humain. Il indique que la mobilisation des moyens pour y parvenir est un mot d’ordre des hautes autorités de ce pays. Il se réjouit que le pays ait déjà bénéficié de l’appui de certains partenaires. Il a profité de cette occasion pour remercier le Fonds des Nations unies pour la population, et plus particulièrement le directeur exécutif de ce fonds, pour son plaidoyer et ses efforts dans la mobilisation des ressources qui peuvent permettre aux jeunes de réaliser leur plein potentiel. Il a rappelé que le gouvernement du Burundi compte ouvrir une banque qui sera exclusivement au service de la jeunesse dans ses projets de développement.

Alfred Nimbona

Ouvrir