Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE URBAINE DE MUKAZA> Réunion du chef de l’Etat avec les natifs

La commune doit revêtir un cachet particulier car elle est le poumon de la ville de Bujumbura

 

DSC 1946Le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza a réuni les ressortissants de la commune urbaine de Mukaza en zone de Bwiza au quartier de Jabe, le mardi 31 janvier 2017. Le chef de l’Etat leur a demandé de revêtir la commune Mukaza d’un cachet particulier car elle est le poumon de la ville de Bujumbura.

 

Le chef de l’Etat burundais Pierre Nkurunziza, a tenu une réunion avec les ressortissants de la commune Mukaza. Après la réunion qui s’est tenue à huis-clos, le porte-parole adjoint du président de la République, Jean- Claude Karerwa Ndenzako, a indiqué que c’était une réunion que le chef de l’Etat a qualifiée de préliminaire qui sera suivie par d’autres réunions. Le chef de l’Etat a promis d’animer au moins trois réunions par an et par commune. Dans l’entre temps, il a promis qu’il va déployer ses collaborateurs pour animer d’autres réunions pour renforcer la capacité des citadins en matière de paix, de sécurité, de développement et de bien-être, a fait savoir M.Karerwa.
Au cours de cette réunion, M. Karerwa a indiqué qu’il a été constaté que la paix et la sécurité règnent sur toute l’étendue de la ville de Bujumbura et plus particulièrement en commune urbaine de Mukaza qui a eu l’honneur d’accueillir le chef de l’Etat. Bien que la commune Mukaza jouisse de la paix et de la sécurité indéniables, des défis surtout d’ordre économique ont été relevés. Il s’agit, entre autres, du besoin d’une voirie urbaine qui respecte les normes et les standards du moment, une salubrité qui devrait être observée comme cela est le cas dans des villes de la Communauté est- africaine, a dit M.Karerwa.

Changer de mentalités

M. Karerwa a indiqué que le chef de l’Etat a souligné que cette entreprise qui va durer deux ans a été inspirée. C’est quelque chose pour laquelle il a imploré la force de Dieu et qui lui a été accordée. Désormais, le chef de l’Etat a tous les moyens qu’il va consentir pour que la ville de Bujumbura et plus particulièrement la commune Mukaza puissent rattraper le temps perdu afin de rejoindre les autres contrées du pays en matière de paix et de développement.
Le chef de l’Etat a insisté que pour réussir toute entreprise, il faut d’abord un changement de mentalités. M.Karerwa a indiqué que le chef de l’Etat a demandé un leadership fort, une détermination sans faille de la part de tout un chacun. Il a aussi demandé à tout citadin de songer à faire tout ce qu’il a à son pouvoir afin de laisser un héritage et un nom meilleurs aux générations futures.

Demander la grâce de Dieu

Le chef de l’Etat est revenu sur le passé douloureux du Burundi qui a été ponctué par les conflits cycliques et qui ont pris racines dans la ville de Bujumbura. Cela étant, la ville de Bujumbura a été souillée, elle doit tout faire pour redorer son image, a fait entendre M.Karerwa. Cela passe d’abord par se vouer à Dieu, demander la grâce de Dieu mais aussi consentir tous les efforts pour que la ville de Bujumbura puisse redevenir la véritable capitale du pays. En plus de cela, la commune Mukaza doit revêtir un cachet particulier car elle est le poumon de la ville de Bujumbura. Comme le chef de l’Etat l’a indiqué, c’est dans la ville de Bujumbura où il y a toutes les institutions dirigeantes du pays, toutes les banques et toutes les sociétés de télécommunication. Le chef de l’Etat a terminé en promettant qu’il va envoyer une commission qu’il a mise en place dans le cadre d’animer ce qu’il a appelé la campagne de moralisation, a dit M. Karerwa.

Martin Karabagega

Ouvrir