Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

VILLE DE GITEGA> Entretien avec le gouverneur de province sur les préparatifs de sa transformation en capitale politique

Ils vont bon train mais il reste encore le cadre légal

 

DSC 0720Depuis que le chef de l’Etat a annoncé l’intention du gouvernement du Burundi de transformer la ville de Gitega en capitale politique, l’administration provinciale et communale de Gitega, ainsi que la population s’y préparent déjà. Le gouverneur de Gitega, Venant Manirambona, indique qu’une commission technique a été mise en place pour apporter l’image que devra avoir la future capitale politique du Burundi. Les administratifs sont à l’œuvre pour inciter les citadins à changer de mentalité, notamment en ce qui est des moyens de transport et de la construction des immeubles en conséquence.

 

D’après Venant Manirambona, gouverneur de la province de Gitega, dans une interview qu’il a accordée à la rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau le lundi 2 janvier 2017, les préparatifs vers la transformation de la ville de Gitega en capitale politique vont bon train. Pour être concret, il a indiqué qu’une commission technique mise en place et qui est à l’œuvre va bientôt produire un rapport qui servira de base de données.
M. Manirambona a indiqué que le rapport de cette commission servira de base, notamment au moment où le parlement votera une loi spécifique. Il s’agira notamment de subdiviser les quartiers selon les activités qui s’y déroulent. Entre autres, le rapport déterminera si tel quartier est résidentiel, commercial, industriel, de service, etc. « Nous avons mis en place cette commission pour qu’elle trace une vision plus ou moins lointaine au moins cinquante ans pour la ville de Gitega » a déclaré le gouverneur Manirambona.
A la population et aux hommes d’affaires, le gouverneur de Gitega demande de penser à développer les infrastructures conséquemment, notamment les hôtels, les salles de conférence, les galeries commerciales, etc. Cela dans le souci de répondre aux besoins qui se font sentir dans une grande ville et surtout dans une capitale politique. Il a par ailleurs encouragé les investisseurs qui ont déjà compris qu’ils doivent se préparer en conséquence et qui sont en train de construire de grands hôtels dans la ville de Gitega.

Une étape importante reste encore : le cadre légal

Consécutivement au message à la nation adressé à la population le 31 décembre 2016, le chef de l’Etat a annoncé la mise en place d’une commission chargée d’étudier et de proposer les amendements de certains articles de la Constitution de la République. « Nous demandons aux concernés de penser à mettre un article sur la capitale politique du Burundi, la ville de Gitega » a insisté le gouverneur Manirambona. En ce qui est des autres lois organiques, il a demandé aux parlementaires, aux services de l’urbanisme de faire vite pour doter à l’administration provinciale et communale de Gitega des instruments nécessaires pour préparer vite la capitale politique du Burundi.

Parmi les grands défis, la mentalité des citadins de la ville de Gitega

Le changement de mentalité s’impose au préalable, a ajouté M. Manirambona. Les habitants de la ville de Gitega doivent changer de mentalité en certains domaines, notamment les moyens de déplacement étant donné qu’il s’agit d’un des aspects qui marquent le développement d’une ville donnée. Dans les années passées, il a été mis en place un système de transport urbain en commun, mais cela n’a pas duré.
Cette fois-ci, avec le déplacement des parkings vers les extrémités de la ville et une sensibilisation à l’intention des commerçants et opérateurs économiques dans le secteur du transport dès le début de l’année 2017, nous espérons que ce secteur sera developpé. « Nous commencerons par introduire des bus de l’Office de transport en commun (Otraco) pour aider à changer de mentalité » a déclaré Venant Manirambona.

AMEDEE HABIMANA

Ouvrir