Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

GIHOFI> Clôture de la semaine de prière et d’action de grâce par la famille présidentielle le samedi 31 décembre 2016

Dieu promet 2017, une année de paix au Burundi

 

cloLa semaine de prière et d’action de grâce organisée par la famille présidentielle du 26 au 31 décembre 2016 a été clôturée le samedi 31 décembre 2016 à Gihofi en commune Bukemba de la province de Rutana. Au nom de sa famille, des Burundais et en son nom propre, le chef de l’Etat a rendu grâce à Dieu qui a accompli les promesses qu’il avait faites aux Burundais en décembre 2015 et en août 2016 lors des croisades de prières que la famille présidentielle avait organisées. Au cours de cette semaine de prière, Dieu a promis que l’année 2017 va être une année de paix au Burundi.

 

La prière de clôture a été dirigée par le chef de l’Etat lui-même, aidée par la chorale Komezagusenga qui a animé le public par des chants de louange à Dieu. Par après, le chef de l’Etat a pris la parole pour clôturer la semaine de prière et d’action de grâce.
Le président Nkurunziza a commencé par rendre grâce à Dieu qui a toujours été aux côtés des Burundais durant l’année 2016. Il lui a rendu grâce également pour s’être manifesté au cours de la semaine de prière et d’action de grâce de décembre 2016 à travers certains signes tels que le vent violent qui a duré quelques minutes au moment de l’ouverture de cette croisade. Dieu s’est également manifesté à travers une équipe de colombe qui a fait un tour du stade de la Sosumo où se déroulait les prières le jeudi 29 décembre 2016 à 12h00.
L’heure de 12h00 est significative, selon le chef de l’Etat qui a rappelé aux Burundais que pendant la croisade de prière du mois d’août 2016 en province de Ngozi, c’était exactement à 12h00 au moment où le chef de l’Etat clôturait les camps des vacances des élèves en commune Nyamurenza, lorsqu’une couronne a entouré pendant quelques minutes le soleil. Cela s’est également produit en commune Rumonge pendant les travaux de développement communautaire par le chef de l’Etat et la population au mois d’octobre 2016, et là aussi c’était à 12h00. La même couronne a également entouré le soleil en zone Ngagara dans la commune Ntahangwa en mairie de Bujumbura, au moment où le chef de l’Etat inaugurait une laiterie, c’était également à 12h00.

« Gardez-vous de refuser d’entendre celui  qui parle … du haut des cieux …»

S’appuyant sur la parole de Dieu écrite dans Hébreux (Hb 12,25-29) où, pour l’homme, il est plus prudent d’écouter attentivement la voix du Seigneur qui parle du haut des cieux. Ainsi, il est écrit « Gardez-vous de refuser d’entendre celui qui parle, car si ceux-là n’ont pas échappé qui refusèrent d’entendre celui qui publiait les oracles sur la terre, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux, … ». Le chef de l’Etat a demandé aux hommes de prière d’implorer le Seigneur pour qu’il leur accorde la grâce de pouvoir interpréter les signes que Dieu a manifestés sur le Burundi durant l’année 2016.
Le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a proclamé quatre messages issus de la prière de toute la semaine de fin de l’année 2016. Il s’agit entre autre de la voix du Très Haut, le créateur du ciel et de la terre qui va faire ébranler le ciel et la terre pour le Burundi. Dieu va écarter au Burundi tout ce qui est instable pour installer une stabilité durable. Les Burundais et les étrangers vont se rendre compte qu’au Burundi, le royaume de Dieu est une réalité. Le feu de Dieu va dévorer tout ce qui n’est pas utile pour le Burundi. Et d’ajouter que le Dieu de la paix va accomplir tout cela au Burundi et pour le Burundi.
Pour clôturer, le chef de l’Etat et son épouse ont tenu le drapeau national du Burundi pour prier devant le Seigneur à la place de tous les Burundais. Ils ont remercié Dieu qui a été fidèle à ses promesses faites au cours des prières de décembre 2015 et d’août 2016. Ils ont imploré des bénédictions divines pour la paix et l’unité au Burundi.
Amédée Habimana

Ouvrir