Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial> Une semaine de prière pour nous aider à changer

Il est de tradition, pour le couple présidentiel, que chaque fin de l’année sonne le grand départ vers une année nouvelle. En organisant, la semaine dernière, à Gihofi en province de Rutana, des séances de prière à l’intention des administratifs et des administrés, le couple présidentiel a, comme il l’a toujours fait, voulu aider la population à bien terminer l’année 2016 pour faire un bond qualitatif vers l’année 2017. Cette semaine de prière aura contribué à faire davantage de lumière sur les lacunes et les faiblesses qui peuvent être les nôtres, au moment où tout appelle au changement de comportements conformément à la volonté de l’Eternel duquel émane tout pouvoir, selon les propres mots du président de la République Pierre Nkurunziza qui, après les enseignements aussi riches que variés, n’a cessé de conseiller aux administratifs et aux administratifs et aux administrés de suivre fidèlement les directives de l’Eternel dans leur vie chaque jour. A la jeunesse, l’épouse du chef de l’Etat, Denise Nkurunziza, a notamment recommandé l’effort de maîtrise de soi devant les dangers qui peuvent la guetter, en écoutant et en mettant en pratique la parole de Dieu, car c’est la seule voie du salut.

Les enseignements du couple présidentiel reçus au cours de cette semaine de prière et dont la vox populi a pris le relais grâce aux médias, ont remis les pendules à l’heure. Nous voici confrontés à des interrogations logiques des citoyens appelés à s’imposer de nouvelles règles de vie non réfractaires à la loi et à la morale. Il faut noter aussi qu’au-delà de l’importance des messages reçus dans ce domaine bien précis, cette semaine de prière est venue impulser une nouvelle dynamique aux actions à entreprendre en 2017.
L’organisation d’une semaine de prière est une initiative très noble qui , sur le plan spirituel, a rappelé que les croyants doivent faire appel à la Toute Puissance de Dieu pour les protéger contre le diable et tous les instigateurs du mal. Ils doivent l’invoquer aussi pour les préserver contre les mauvaises actions qu’ils commettent souvent par ignorance. Ils s’efforcent alors de lire et d’écouter, pour être à même de comprendre l’enseignement divin, les écrits et les conseils des hommes et des femmes versés dans les diverses disciplines chrétiennes. Ils s’arment alors de connaissances suffisantes d’où ils puisent les vertueuses qualités qui les autorisent à distinguer l’œuvre utile de l’acte répréhensible, les éclairent sur la manière d’améliorer constamment leurs comportements et d’établir patiemment de saines relations dans leur milieu. C’est dans cette perspective qu’a été organisée cette semaine de prière, une des conditions requises pour la formation d’une communauté qui, forte de ses réalisations sensées et raisonnées, s’éloigne des extrêmes, et par voie de conséquence, des violences en se situant dans un espace spirituel élevé, d’où elle intervient chaque fois que cela s’avère nécessaire, pour trancher en toute équité des malentendus et des conflits qui surgissent dans d’autres communautés.
A ceux qui seraient tentés de dire qu’il serait ambitieux de parler d’un énergique redressement dans l’immédiat, nous répondons qu’il serait plus logique d’esquisser déjà la trace d’une stratégie dynamique nous conduisant vers le changement de comportements. Il est d’une impérieuse nécessité de relever le niveau mental et moral en bannissant de notre vie, entre autres les querelles de bas étages qui ont caractérisé notre société. Ce qui importe pour l’heure, c’est le renouveau dans l’état d’esprit, renouveau dans la vision des choses, mais aussi affirmation accrue en faveur de notre relèvement par la responsabilité, le meilleur de nous-mêmes dans l’action et la cohésion à tous les étages. Soyons comme ces bâtisseurs toujours soucieux de parachever la construction d’un édifice.
Louis Kamwenubusa

Ouvrir