Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

GIHOFI> Séminaire sur le leadership

Un bon dirigeant est celui qui craint le Seigneur en toute chose

 

leaDans le cadre de la semaine de prière et d’action de grâce qui était organisée par la famille présidentielle du 26 au 31 décembre 2016, il devait y avoir, dans l’avant-midi de chaque jour un séminaire sur le leadership. Celui du jeudi 29 décembre 2016 a été animé tour à tour par le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, la Première dame, Denise Nkurunziza et Mgr Déogratias Nshimirimana.

 

Le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a axé son enseignement sur la parole de Dieu écrite dans le livre de Malachie (Mal 3, 15-18) où on lit des biens et grâces qui attendent ceux qui craignent l’Eternel. Il a en outre énuméré dix choses que les gens doivent savoir pour discerner la période actuelle avec la lumière de Dieu. Il a, entre autres, évoqué la pression démographique sur le monde constituant un défi et un danger pour l’humanité elle-même.
La mondialisation menace la croyance en Dieu. Le monde tend à nier l’existence de Dieu jusqu’à interdire aux enseignants dans certains pays développés de parler de Dieu en classe sous peine d’être licenciés. Les hautes technologies modernes, les Tic, aident à détourner la conscience des gens. L’évolution mondiale, les mutations des sociétés ainsi que les mentalités nouvelles tentent de détourner la personne humaine en trompant sa conscience. A cela s’ajoutent la détérioration et la négation de l’identité de la société humaine et la dépravation des mœurs par l’introduction des nouvelles notions d’éthique mondiale.
Il a également laissé entendre que les changements climatiques, les catastrophes naturelles sont un véritable casse-tête des pays industrialisés et des pays en développement. Les remèdes tendent vers le nul. Il n’y a pas de sécurité garantie finalement. La sécurité physique est devenue une notion qui échappe au contrôle humain. Des feux qui ravagent des constructions ou des parcs et les sapeurs-pompiers n’arrivent pas à éteindre ces derniers. La famille dans la société moderne est menacée sérieusement par les droits de l’Homme qui tendent à libéraliser certaines étapes essentielles de la vie : la famille est menacée par la dépénalisation de l’homosexualité et de l’avortement dans beaucoup de pays développés.

Confier vos projets à Dieu Tout puissant

La Première dame Denise Nkurunziza, quant à elle, a fait savoir qu’en tant que leader, dirigeant, autorité ou responsable à tous les niveaux, il faut confier ses projets au Seigneur. Elle leur a demandé de toujours confier à Dieu leur programme, si petit soit-il, qu’il soit public ou privé, en famille. Même quand il s’agit d’un projet qui dépasse les moyens dont on dispose, si vous le confiez au Seigneur, les moyens viennent sans difficulté.
En famille, le mari et sa femme doivent planifier tout projet ensemble et quand il s’agit de plusieurs projets, ils se mettent ensemble pour choisir celui qui est prioritaire par rapport aux autres. A la fin de l’année, Pasteur Denise Nkurunziza demande aux familles (mari, femme et enfants) de se mettre ensemble afin d’évaluer l’année.
Elle a insisté sur la nécessité pour les parents d’accorder un temps suffisant au dialogue avec leurs enfants. Selon elle, il y a actuellement des enfants qui ont peur de leurs parents au lieu de les respecter seulement. C’est une erreur que les parents commettent au fil des années jusqu’à créer chez les enfants l’habitude de craindre leurs parents. Cela veut dire qu’à ce moment, la communication ne passe pas correctement. Il en est de même pour le dialogue entre les époux. Le mari devrait accorder un temps suffisant à son épouse. Quant aux femmes, Denise Nkurunziza leur a demandé d’être de bons exemples pour leurs enfants en s’habillant convenablement par exemple.

Des attitudes incontournables pour un bon dirigeant

D’après Mgr Déogratias Nshimirimana, un leader, un dirigeant ou un responsable quelconque, doit s’imposer par son comportement irréprochable. Il a énuméré dixcaractères qui doivent caractériser un leader. Il doit avoir des relations exceptionnelles avec Dieu pour écouter sa voix. Il doit être en bons termes avec lui-même, ce qui lui épargne des conflits avec les autres quand bien même on le provoque. Il impose son autorité par sa personnalité et devance la vision commune pour trouver des solutions exceptionnelles que nul autre ne peut penser avant lui. Il est paisible dans la société et au service et il doit également être le premier à être l’artisan de la paix.

Amédée Habimana

Ouvrir