Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE MWARO> Célébration du 29e anniversaire de la Charte de l’unité nationale

Gaston Sindimwo: « Renforcer l’unité pour une cohabitation pacifique et le développement durable du pays »

0000azkpytsyLe Burundi a célébré, le mercredi 5 février 2020, le 29e anniversaire de la Charte de l’unité nationale. Le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, s’est joint à la population de la province de Mwaro. Il leur a demandé de renforcer l’unité, socle d’une cohabitation pacifique et de développement durable du pays.

Différentes personnalités ont pris part à ces cérémonies : les sénaeurs et députés élus dans la province de Mwaro, le ministre des Finances et parrain de cette province, Domitien Ndihokubwayo, les corps de défénse et de sécurité ainsi que la population de Mwaro dont parmi elle, les élèves. La célébration a commencé par une prière œcuménique au cours de laquelle les serviteurs de Dieu ont rendu grâce à l’Eternel pour le calme et l’unité qui règnent actuellement dans le pays. Ils ont ensuite béni, par le nom de Dieu, tous ceux qui marchent selon cette unité et ont maudit tous ceux-là qui chercheront à la detruire. Ils ont enfin souligné que l’unité est le signe de la lumière divine qui s’est placée au dessus de l’obscurité, dans ce pays. La prière a été suivie par l’hymne national et le dépôt de gerbes de fleurs par le Premier vice-président de la République, le gouverneur de la province de Mwaro qui était accompagné par le parrain de cette province et aussi par l’administateur de la commune Kayokwe.Dans son discours de circonstance, le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, est revenu sur l’intégralité du message à la nation du président de la République, Pierre Nkurunziza, à l’occasion de cette journée.

M. Sindimwo a aussi rappelé que dans les années antérieures, le Burundi avait connu des situations tragiques mais il y a de cela 29 ans. Dans leurs diversités, les Burundais vivent aujourd’hui dans la cohésion sociale, l’un des fruits de l’unité. Il a pour cela invité la population de Mwaro de vivre dans l’unité, socle du développement durable. Le Premier vice-président de la République a souligné que le Burundi entre dans la période des eléctions, il a pour cela lancé l’appel à la population, particulièrement celle de Mwaro, de mettre en avant l’unité. Chaque citoyen a, a-t-il ajouté, le devoir d’élire le candidat de son choix et le vainqueur et le perdant restent tous des Burundais, raison pour laquelle avant et après les élections, on doit toujours se serrer la main. L’unité, a dit Sindimwo, est le lien qui va nous faire arriver au développement durable et à la paix. Et si nous la déchirons, il nous sera difficile de les atteindre. Il a enfin demandé à la population de Mwaro de marcher dans l’unité, l’un des pilliers du développement, de traduire cette unité par les actes et non par les paroles et aux responsables de faire cette unité la leur.

L’unité se manifeste dans la création des coopératives et associations

Dans le mot d’accueil, le gouverneur de la province de Mwaro, Jean Marie Nyakarerwa, a indiqué que cette journée est célébrée au moment où la province de Mwaro est calme. La paix et l’unité se manifestent dans la création des coopératives et associations, dans la diversité de la population.Au moment où la Charte de l’unité célèbre son 29e anniversaire, la province de Mwaro, quant à elle, totalise 20 ans pendant lesquels la population a tout fait pour maintenir et consolider la paix et l’unité.Parmi les fruits de l’unité dans cette province de Mwaro, a dit le gouverneur, la population, sans tenir compte de leurs partis politiques, s’est mise ensemble pour créer des coopératives dans le but du développement de leur province et du pays.

L’unité est le don qui nous est venu du ciel

Dans l’entretien que nous avons eu avec quelques parents, la majorité a loué Dieu pour cette unité qui a beaucoup changé les comportements de la population. C’est vraiment un don qui est venu du ciel, ont-ils dit. « Aujourd’hui, il n y a plus de divisions ni de discriminations, nous partageons les mêmes cabarets, les églises et travaillons ensemble dans des coopératives. Quand il y a une fête, nous sommes invités sans tenir compte de nos ethnies ou de nos appartenances politiques. La fête de l’Unité des Burundais a été agrementée par des tambourinaires et des danses traditionnelles. Les cérémonies ont été clôturées par l’hymne de l’Unité nationale.

Kazadi Mwilambwe

Ouvrir