Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CEA> Réunion des commissaires généraux des offices des recettes

Pour échanger les expériences et releverles défis ensemble

0000 audace2En marge d’une réunion de deux jours qui s’est tenue au Burundi par les commissaires généraux des offices des recettes de la Communauté-est africaine, un communiqué a été sorti par ces derniers. C’est dans le but d’évaluer ensemble les performances réalisées et voir ensemble comment relever les défis auxquels ces pays font face dans le domaine des recettes.

Cette réunion des commissaires généraux des offices des recettes de la Communauté est-africaine se tient régulièrement deux fois par an. Cette année c’est le Burundi qui a été le pays hôte de ladite réunion qui a duré deux jours. « En termes de performances, nous avons constaté que dans tous les pays de la sous-région, la collecte des recettes a augmenté en moyenne de 11%. Ce qui est une bonne performance pour tous les pays de la communauté », dit Audace Niyonzima, commissaire général de l’Office burundais des recettes. Mais, ils ont pu identifier les défis auxquels ils font face et qui nécessitent  de mettre en commun les efforts pour y faire face. C’est notamment les défis en rapport avec le système informatique intégré. On a constaté qu’il faut mettre en place une équipe conjointe pour développer un système informatique intégré. Cela permettra de réduire les coûts d’acquisition et les coûts de maintenance pour faciliter l’échange d’information entre les pays partenaires.Il a  également été question d’analyser le problème du territoire douanier unique. On a constaté qu’il y a  des cas de détournement au niveau des transits. M. Niyonzima a indiqué qu’Il est donc nécessaire de mette en place une équipe conjointe pour analyser comment juguler cette fraude qui  est effectuée dans les territoires douaniers uniques afin de  maximiser les recettes. Il y a aussi eu analyse de la question en rapport avec les données qui sont exploitées par les offices. Il faut mettre en place une équipe pour développer une politique de données qui permet de prendre des décisions étant  bien informées. Ils ont enfin analysé la question en rapport avec l’audit interne sur le staff des offices sur leur style de vie. On s’est basé sur l’expérience du Kenya qui a présenté comment ils font les enquêtes sur le personnel des agents et les cadres des impôts et des douanes.  S’il advient qu’il y ait des détournements qui sont observés, ces biens sont recouvrés et ramenés au trésor. Une équipe sera mise en place pour travailler ensemble sur cette question. Un comité sera inséré dans l’organigramme des différents comités afin de faire face à tous ces défis pour maximiser les recettes.

Blandine Niyongere

Ouvrir