Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Sécurité en période préélectorale > La population de la zone urbaine de Kanyosha s’exprime

Redoubler de vigilance pour sauvegarderla paix et la sécurité

 La période préélectorale est souvent caractérisée par des cas de perturbation de la sécurité dans différents coins du pays ainsi que  des rumeurs qui circulent au sein de la population et via les réseaux sociaux. Pour faire face à tout cela, pour le bon déroulement des élections de 2020, il faut une forte vigilance de la population et surtout, un renforcement de la sécurité par les comités mixtes de sécurité au niveau des quartiers et des collines. C’est du moins la proposition de la population  de la commune urbaine de Kanyosha. 

Au cours de l’entretien qu’ils ont accordé à la rédaction du quotidien  « Le Renouveau », malgré quelques cas isolés, les habitants de la zone urbaine de Kanyosha, se sont réjouis de l’état des lieux de la sécurité dans tout le pays, en général, et en particulier en mairie de Bujumbura, en cette période des préparatifs aux élections de 2020. « Dans les années antérieures, à cinq mois des élections, on avait l’habitude d’assister aux chicanes entre les membres de différentes formations politiques et à la perturbation de la sécurité dans des lieux publics, par le rejet des grenades par exemple. Mais aujourd’hui, il faut remercier   Dieu du fait que la sécurité est bien maîtrisée », s’est réjoui  Elie Hakizimana.  De son côté, Isidore Niyonkuru apprécie la conduite des membres des partis politiques, surtout les jeunes,  qui, au lieu de s’adonner aux chicanes, manifestent un comportement de cohabitation pacifique, contrairement aux années antérieures où, au cours d’une période pareille,  ils s’adonnaient à la violence ou aux clivages politiques. « Si la situation demeure telle qu’elle se présente aujourd’hui, il n’y a pas de doute que les élections de 2020 seront les meilleures plus que celles organisées avant». En définitive, tous nos interlocuteurs convergent sur le fait que tout Burundais doit faire sienne  la sécurité des élections de 2020. Ils invitent tout un chacun à veiller à la bonne cohabitation avec les autres partout où il se trouve, afin d’éviter tout ce qui peut inciter les gens à la violence électorale. Selon eux, les comités mixtes de sécurité sont tenus aussi de redoubler de vigilance, jour et nuit, dans le but de bannir tout ce qui peut troubler la sécurité au sein des quartiers et des collines.

Astère Nduwamungu

Ouvrir