Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Culte dominical> Participation à la prière organisée par l’Eglise Faith miracle center par le Premier vice-président de la République

«La prière a une force qui surmonte toutes les difficultés»

 

DSC06315Le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, a participé à une prière organisée par l’Eglise Faith miracle church center, le dimanche 3 novembre 2019 à l’hôtel Source du Nil. Il appelle les chrétiens à prier avec un cœur ouvert car la prière a une force incontournable dans notre vie.  

 

Le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, s’est associé aux chrétiens de Faith miracle center dans la prière de dimanche 3 novembre 2019. Dans son message aux  chrétiens, Gaston Sindimwo a souligné la puissance de la force. Pour lui, il y a plusieurs forces, mais il y a une force qui s’exerce grâce à la prière. «Quand on dort, cette force te protège, et tu te lèves le matin à une heure donnée grâce à elle. Il faut noter que certains ont dormi et ne se sont pas réveillés», a dit M. Sindimwo. Il invite donc les chrétiens à remarquer cette puissance de la force de la prière.  En effet, la prière délivre les gens, fait traverser les situations difficiles. Il appelle les chrétiens à changer de comportement grâce à cette puissance. Selon lui, nous avons traversé des forces de lumière, mais il y a aussi des forces des ténèbres. Les Burundais ont connu des forces de ténèbres pendant plusieurs années. On a divisé la société, dénommant certains les Hutu, d’autres les Tutsi et d’autres les Twa. Cela a occasionné plusieurs pertes en vies humaines. « Aujourd’hui, nous voulons nous ôter ces forces des ténèbres pour entrer dans les force de la lumière » a dit M. Sindimwo. 

Se préparer aux élections avec les esprits apaisés

M.Sindimwo ajoute que les Burundais veulent sortir des ténèbres qui les ont depuis longtemps ligotés les bras, la force nuisible, la force de l’ethnisme, les divisions dans les partis politiques… . il faut comprendre que l’on est pareil, et donc accueillir ensemble la lumière de Dieu. Il reconnaît que si le pays est ce qu’il est aujourd’hui, c’est grâce à la prière. En cette période où  nous nous acheminons vers les élections, Le Premier vice-président de la République souligne que les forces nuisibles se déclarent le plus souvent pendant des moments pareils.   Il demande ainsi à tous les Burundais à être tranquille, comprendre que tout le monde ne peut pas être élu président ou député. On ne doit donc pas enregistrer des pertes en vies humaines pour des choses impossibles. Il indique que les hommes d’Eglise ont un grand rôle à jouer pour allumer la lumière et sortir des ténèbres. 

Alfred Nimbona

Ouvrir