Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE> Réception d’un don de matériels médicaux pour la prévention d’Ebola offert par l’ambassade de Chine au Burundi

Il s’évalue à plus de 638 000 dollars américains

 

DSC06605Le ministère de la santé publique et de la lutte conte le sida a procédé, le jeudi 3 octobre 2019, à la réception d’un don de matériels médicaux pour la prévention de la maladie à virus Ebola de la part de l’ambassade de la République populaire de Chine au Burundi. Ce don qui vient à titre d’urgence s’évalue à plus de 638 000 dollars américains.  

 

Dans son allocution, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Li Changlin,  a fait savoir que la Chine a  accordé au Burundi ces matériels médicaux dans l’espoir de l’aider à prévenir et à contrôler l’épidémie à virus Ebola. Et cela dans le cadre de l’assistance humanitaire d’urgence à des pays menacés par Ebola. Selon M. Li, la Chine apprécie les efforts fournis par le Burundi, depuis des mois, dans la bataille de prévention de l’épidémie Ebola. Il a fait remarquer qu’à l’avenir, la Chine est déterminée à accompagner le Burundi, en fonction de nouveaux besoins, dans ses efforts de faire face à cette épidémie. L’ambassadeur Li a indiqué que l’assistance chinoise fait partie de la coopération médicale et sanitaire entre le Chine et l’Afrique et constitue un aspect du volet de la santé.  « La Chine va construire en Afrique un centre africain de prévention et de contrôle des maladies et enverra des experts chinois au siège de ce centre ainsi qu’aux centres collaborateurs régionaux et aux pays clés pour mener des échanges techniques, des recherches conjointes, de la formation du personnel et d’autres formes de coopération », a-t-il précisé.M. Li a souligné que la Chine suit de près l’évolution  de l’épidémie d’Ebola en Afrique. A cet effet, la Chine s’acquitte de son obligation internationale en tant que grand pays en développement  et ami sincère de l’Afrique. Après l’éclatement de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’ouest en 2014, a rappelé l’ambassadeur Li, la Chine a été l’un des premiers pays à répondre à l’appel des pays africains et leur accorde une assistance rapide.

Ce matériel contribuera à la  prévention et à la détection précoce d’Ebola

Le ministre en charge de la santé publique, Thaddée Ndikumana, a indiqué, dans son discours de remerciements,  que ce don d’une valeur de plus de 638 000 dollars américains est destiné à appuyer la mise en œuvre du plan opérationnel pour la préparation à la réponse de la maladie à virus Ebola. Le ministre Ndikumana a ajouté que ce don comprend les matériels pour la protection individuelle des prestataires, les produits de désinfection, les appareils de laboratoire pour la détection du virus de la maladie à virus Ebola ainsi que le matériel pour la prévention et le contrôle de l’infection.Selon Dr Ndikumana, ce don contribuera à aider le Burundi à confronter et à bien mener le travail de prévention et de détection précoce de la maladie à virus Ebola sur le territoire national et confortera, sans nul doute, la qualité des prestations offertes. Il a rassuré que le ministère de tutelle ne fera pas défaut pour que ce don soit utilisé avec efficience. Le ministre Ndikumana a signalé que cet acte constitue la preuve  de la  grandeur de la coopération entre la République du Burundi et la République populaire de Chine et de la sincérité de l’amitié entre les peuples chinois et burundais. Selon le ministre Ndikumana, cette coopération a conservé un caractère exemplaire, eu égard à toutes les réalisations faites avec l’appui du peuple chinois. Il a profité de l’occasion pour lui adresser toute la reconnaissance du peuple burundais. 

Ezéchiel Misigaro

Ouvrir