Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATION SINO-BURUNDAISE> Spectacle acrobatique chinois

Pour permettre des échanges culturels à travers la communication physique

 

DSC 1540A l’occasion de la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine,  son ambassade au Burundi, en collaboration avec le gouvernement burundais, à travers le ministère de la Culture et des sports, a organisé dans la soirée du 1er octobre 2019 au campus Kiriri un spectacle de l’acrobatie chinoise.  Cette activité a été rehaussée par les hauts cadres du gouvernement burundais dont le secrétaire permanent au ministère de la Culture et des sports,  de l’ambassadeur de la République de Chine au Burundi, son personnel, etc. Cette démonstration marque la relation d’amitié entre les deux pays. 

 

Après le discours d’accueil du vice-recteur de l’université du Burundi, Rosalie Bikorindagara, différents discours ont été prononcés pour démontrer la culture chinoise. Dans son discours de circonstance, Godefride Hakizimana, secrétaire permanent au ministère de la Culture et des sports a remercié vivement  la République populaire de Chine à travers son ambassadeur au Burundi, pour avoir invité les artistes de la province chinoise de Jiangxi. « Leur déplacement est un témoignage éloquent de la coopération qui caractérise nos deux pays », a indiqué Mme Hakizimana. Elle a félicité la République populaire de Chine à l’occasion du 70e anniversaire de sa fondation. Elle a rappelé que c’est une période de souveraineté suffisante pour permettre au peuple chinois d’acquérir une maturité incontestable. Le pas déjà franchi depuis sa fondation se remarque à travers son développement économique, technologique, socioculturel etc. sans parler de son développement de coopération, en particulier la coopération sino-africaine. Mme Hakizimana n’a pas manqué de souligner que le peuple chinois a partagé son savoir-faire avec le peuple frère burundais à travers un appuis technique, matériel et financier dans les secteurs clés de la vie nationale, notamment, la santé, l’éducation, l’énergie, les infrastructures et le sport, sans oublier les échanges culturels qui constituent le tremplin d’une bonne compréhension entre les peuples. Elle a terminé son propos en rappelant que nul ne peut ignorer le rôle de la culture dans la coopération. Pour elle, aucun ne peut prétendre mener à bien la coopération sans passer par les échanges culturels.  L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Li Changlin, a fait savoir qu’à  l’occasion du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine, les Chinois où qu’ils se trouvent ont exprimé leur amour pour leur patrie, un pays ouvert sur la voie du progrès. Il a remercié vivement le président Pierre Nkurunziza pour son message de félicitation qu’il a adressé au président chinois et au peuple chinois à l’occasion de la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Toujours dans la coopération, Li Changlin a rappelé les innovations, notamment, la centrale hydroélectrique qui a été inaugurée au mois de septembre, qui va produire 15 mégawatts. Il a aussi souligné que les échanges culturels occupent une place importante dans la coopération. Cela est matérialisé par la venue chaque année des artistes chinois ici au Burundi pour renforcer la dimension culturelle entre les deux pays et pour présenter quelques aspects de la culture chinoise ». Enfin, il a profité de cette occasion pour rendre hommage à l’institut Confucius qui a joué un rôle particulier dans le rapprochement entre les deux pays et les deux peuples. « Les diplomates chinois ont interprété les chansons burundaises, ce qui a touché au cœur des Burundais », a précisé M. Li Changlin. Les enseignants de l’institut ont ainsi interprété la chanson burundaise « Ewe Burundi » de Canjo Amisi. Dans une ambiance de joie et plein de couleurs, les spectateurs burundais et chinois ont apprécié les talents du groupe artistique venu de la province de Jiangxi. Les tambourinaires burundais ont eu l’occasion de démontrer leurs talents.

Aline Nshimirimana

Ouvrir