Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

LA PREMIERE DAME DU BURUNDI> Retour des Etats-unis d’Amérique

Des trophées à l’honneur du Burundi

 

DSC06452La Première dame, Denise Nkurunziza est rentrée le samedi 28 septembre 2019 d’une mission qu’elle a effectuée aux Etats-unis d’Amérique où elle a participé à différentes réunions. Au cours de ce voyage, trois trophées lui ont été décernés et selon elle, c’est une fierté pour tous les Burundais. 

 

Les chants, les danses, les acclamations de la foule faite notamment par des femmes dont l’épouse du président de l’Assemblée nationale, l’épouse du Premier vice-président de la République, les parlementaires et les ministres ont accueilli la Première dame, Denise Nkurunziza à son arrivée à l’aéroport Melchior Ndadaye. Et à son passage, elle présentait les trophées qui lui ont été décernés. Avant de répondre aux questions de la presse, elle a aussi entonné un chant de louange pour extérioriser sa joie. Elle a fait savoir que son voyage aux Etats-unis d’Amérique a été agréable car juste au premier jour de sa visite,elle a reçu les trophées. Elle a expliqué que le premier prix qu’elle a reçu est intitulé la voix du changement «Voice of change award», le second, le Pouvoir de la collaboration «The power of collaboration award» et le troisième «Global woman of greatnessaward».Les chants, les danses, les acclamations de la foule faite notamment par des femmes dont l’épouse du président de l’Assemblée nationale, l’épouse du Premier vice-président de la République, les parlementaires et les ministres ont accueilli la Première dame, Denise Nkurunziza à son arrivée à l’aéroport Melchior Ndadaye. Et à son passage, elle présentait les trophées qui lui ont été décernés. Avant de répondre aux questions de la presse, elle a aussi entonné un chant de louange pour extérioriser sa joie. Elle a fait savoir que son voyage aux Etats-unis d’Amérique a été agréable car juste au premier jour de sa visite,elle a reçu les trophées. Elle a expliqué que le premier prix qu’elle a reçu est intitulé la voix du changement «Voice of change award», le second, le Pouvoir de la collaboration «The power of collaboration award» et le troisième «Global woman of greatnessaward».

C’est une façon de nous encourager

En ce qui concerne le premier trophée, Mme Nkurunziza a indiqué que les enseignements et les conseils dont elle est l’auteur et leurs impacts sont les critères qui ont joué en sa faveur. C’est une façon de nous encourager car nos paroles ont eu un impact positif sur la vie des gens, a-t-elle dit. Les différents échanges de la Première dame avec les femmes leaders, les jeunes et le temps qu’elle consacre aux orphelins ont été pris en compte pour le trophée «The power of collaboration award». Selon Denise Nkurunziza, le troisième trophée n’est pas synonyme d’une certaine force physique qu’elle aurait ou de son statut social, ce prix récompense plutôt la femme qui fait plusieurs tâches en même temps. Elle a souligné qu’elle a été très contente de ces prix et qu’elle remercie pour cela le Tout Puissant. «J’ai collaboré avec différentes personnes donc, j’aimerais dire à tous les Burundais, surtout les femmes que ces prix leur sont destinés. Ces trophées sont un honneur pour le Burundi. C’est un signe que la paix règne au pays, que nous pouvons travailler, se rencontrer, circuler librement et échanger. Je remercie toutes les personnes qui m’ont soutenue notamment ces femmes leaders qui m’entourent, les journalistes qui ont porté loin mes activités et tous mes collaborateurs et en particulier le président de la République, en tant que mon mari, il m’apporte un grand soutien, il me donne des conseils. Je le remercie du fond du cœur», a-elle dit.

Les Premières dames d’Afrique, pour le développement

Denise Nkurunziza a expliqué que parallèlement à la 74ème réunion des chefs d’Etat, les Premières dames ont organisé différentes réunions. La première réunion concernait les Premières dames d’Afrique qui forment l’Organisation des Premières dames d’Afrique pour le développement (OPDAD). Elle a précisé que c’est l’Organisation des Premières dames d’Afrique contre le VIH-sida (OPDAS) qui a changé d’appellation pour s’ouvrir à d’autres volets en plus du sida. Elle a mentionné que les questions débattues au cours de cette réunion sont liées au développement de la femme et à la discrimination basée sur le genre qui touche surtout la femme. Mme Nkurunziza a souligné qu’elle a été honorée de présenter le procès-verbal en tant que membre du comité exécutif de cette organisation. Elle a souligné que les Premières dames d’Afrique ont fait des engagements et formulé des demandes. « Nous nous sommes engagées à emmener la fille à l’école car, le développement de la femme passe d’abord par l’instruction. Il faut aussi que les femmes travaillent en association. Au chapitre des demandes, nous avons demandé aux Etats et leurs organisations de soutenir la femme», a-t-elle indiqué.Leur deuxième réunion portait sur le don de sang. Denise Nkurunziza a souligné qu’un partage d’expérience entre les pays a montré ce qu’il faut faire pour collecter beaucoup de sang, bien le conserver et le rendre disponible même dans les zones enclavées dans l’objectif de sauver des vies. Elle a souligné qu’il y a des pays très avancés dans ce domaine à l’exemple du Ghana qui fait recours aux drones pour le transport du sang.

Grâce-Divine Gahimbare

Ouvrir