Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Bujumbura> Inauguration des œuvres par le chef de l’Etat(Mardi 17 septembre 2019

Les Burundais sont capables de développer leur pays

 

DSC 0192Dans le cadre de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Burundi, le président de la République Pierre Nkurunziza a inauguré, le mardi 17 septembre 2019, en commune Mutimbuzi de la province de Bujumbura, différentes infrastructures  d’intérêt public. A cet effet, il a lancé officiellement les activités de la société Fomi,  et  a inauguré l’Hôpital Baho medical polyclinic. 

 

Dans son discours de circonstance prononcé à la société Fomi, le président de la République Pierre Nkurunziza a indiqué que cette société n’apporte pas seulement les engrais organo-minéraux mais elle contribue également à la protection de l’environnement et à l’augmentation de la production agricole. Aussi, elle allège les besoins en devises par rapport aux importations ultérieures sans oublier les impôts et taxes versés dans les caisses de l’Etat et la création d’emploi. 

Les engrais Fomi présentent des avantages

Il a aussi ajouté que la société Fomi vient de montrer que les Burundais sont capables de développer leur pays. « C’est un bon exemple et un honneur pour le pays. Si nous adhérons à des associations, nous faisons des projets de sorte que tout Burundais ait quelque chose à gagner ».  M. Nkurunziza a également ajouté que les essais effectués sur terrain ont mis en évidence l’efficacité des engrais organo-minéraux Fomi. Pour cela, le chef de l’Etat est parmi les personnes qui ont utilisé ces engrais et sa production a augmenté deux fois. Les cultures comme le maïs, le manioc, le haricot sont de bonne qualité par rapport aux anciennes cultures. Et d’ajouter que le Burundi est parmi les premiers pays africains à créer sa propre société d’engrais. Ainsi, M. Nkurunziza a invité les usines comme l’OTB et la Sosumo à utiliser ces engrais car le pays pourra récupérer 50 % des devises. « Nous souhaitons que cette société puisse aller de l’avant car les engrais sont encore nécessitaires dans notre pays, étant donné que 90 % des Burundais sont des agriculteurs », a-t-il souligné. 

Les banques invitées à soutenir les projets de développement

DSC 0067Le Numéro Un burundais n’a pas manqué de remercier la Bancobu pour son soutien à l’égard de cette société. Il en a profité pour faire un clin d’œil à d’autres banques enfin qu’elles lui emboîter le pas pour soutenir les projets de développement du pays. Pierre Nkurunziza a aussi adressé ses remerciements  à tout un chacun qui a contribué jusqu’à l’aboutissement de cette société. Il a cité, entre autres, le ministère en charge de l’agriculture, les banques et l’Université du Burundi. Mais, il s’insurge contre les personnes qui critiquent le travail accompli par cette société. A cet effet, le chef de l’Etat a souligné qu’ils seront poursuivis et punis par la loi. Le directeur général de la société Fomi Simon Ntirampeba, a tracé l’historique de la création de cette société. Cette dernière a commencé avec 250 employés, et compte actuellement plus de 500 employés dont 400 ont un contrat. Il a ajouté que  la socièté Fomi a trois sortes d’engrais dont Fomi Imbura, Fomi Bagara et Fomi Totahaza. Les engrais Fomi présentent les avantages pour les agriculteurs et pour le pays.  Pour M. Ntirampeba, un pas a déjà été  franchi, et ses perspectives d’avenir sont d’accroître cette société pour pouvoir exporter à l’étranger et, ainsi, avoir des devises. Concernant les problèmes qui subsistent au niveau de la société Fomi, le chef de l’Etat a promis d’y apporter des solutions. 

Offrir les services et soins de qualité aux patients

L’hôpital Baho medical polyclinic offre, quant à lui, plusieurs services, notamment la médecine générale, le laboratoire, la gynéco-obstétrique, la kinésithérapie, l’ORL, etc. Cet hôpital compte 8 médecins spécialistes, 5 médecins généralistes, 24 infirmiers et 8 personnels d’appui. Il  est jeune de 7 mois et a déjà accueilli 803 patients. Toutefois, il a le défi de manque d’une ambulance appropriée.L’hôpital Baho medical polyclinic a déjà noué des relations de partenariat avec plusieurs partenaires nationaux comme le ministère de la Santé publique, les hôpitaux publics et privés, sans oublier les assurances pour la mutualité des soins de santé . Dans ses perspectives, cet hôpital compte approcher les banques pour le financement de l’extension de ses bâtiments et services.En guise de remerciement, la société Fomi a offert au chef de l’Etat trois vaches du nom de Gikundiro, Rumuri et Imboneza et les engrais Fomi. Quant à Baho medical polyclinic, il lui a offert deux vaches. Pierre Nkurunziza les a remerciés pour ce geste posé et a promis d’en prendre soin.                                                                                         

Yvette Irambona     

Ouvrir