Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATION> Départ du Deuxième-vice président du Sénat pour Sao Tomé et Principe

Pour prendre part au Sommet africain pour la paix, l’unité et le développement durable

 

DSC 0328Le Deuxième Vice- président  du Sénat, Anicet  Niyongabo a  pris  l’avion  le  lundi 2 septembre 2019 à l’aéroport international Melchior Ndadaye, à destination du Sao Tomé et Principe. Il est allé participer au Sommet  africain  pour  la  paix, l’unité et le développement durable qui se tiendra du 4 au 7 septembre 2019.

 

Le Deuxième vice-président du Sénat, Anicet Niyongabo, a indiqué qu’il a été invité par la Fédération pour la paix universelle à participer à ce sommet, organisé en collaboration avec le Sao Tome et Principe. Cette fédération a créé  l’association internationale des parlementaires pour la paix. « J’ai été invité en tant que président de la section burundaise de l’Association internationale des parlementaires pour la paix. Je suis accompagné par un député et un sénateur ».M.Niyongabo a également ajouté que ce Sommet est utile dans la mesure où il réunit des parlementaires et d’autres autorités de tous les pays africains. Ledit Sommet est organisé sous le thème « Construire une Afrique pacifique et prospère avec le développement actuel et interdépendance ». Ainsi, on considère que tous les pays du monde doivent évoluer ensemble dans la consolidation de la paix parce que, a-t-il expliqué, si un pays est en paix et que s’il y a un pays voisin en guerre, cette guerre peut affecter négativement la paix et le développement du pays qui n’était pas en guerre. Pour cela, « on voudrait discuter de ces questions, faire un échange de façon à faire une contribution qui soit valable pour tous les pays africains afin que ces derniers s’attèlent à la consolidation de la paix pour que tous ces pays évoluent ensemble vers le développement durable», a conclu le Deuxième vice-président du Sénat.                                                                                                               

Yvette Irambona  

Ouvrir