Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

POLITIQUE> Retour de l’Ombudsman burundais d’Egypte et du Kenya

Renforcer la coopération entre les institutions en termes d’expériences

 

DSC 0340L’Ombudsman burundais, Edouard Nduwimana est rentré le lundi 2 septembre 2019, d’une mission en Egypte et au Kenya. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’échanger sur les voies et moyens de renforcer la coopération en tant qu’institutions de prévention et de médiation entre les citoyens et l’administration, mais aussi en tant que des institutions de promotion de la paix. 

 

Pour Edouard Nduwimana, l’Egypte et le Burundi entretiennent de très bonnes relations qui sont cimentées par les différentes visites des hautes autorités du pays. « Nous avons répondu à l’invitation de notre collègue dans le prolongement de renforcer ces liens de coopération entre nos deux pays. Il était également question de voir comment renforcer notre association des Ombudsman et médiateurs africains qui regroupent tous les Ombudsman des institutions assimilées en Afrique ».

Association des Ombudsman pour renforcer la paix et prévenir les conflits en Afrique.

L’Egypte préside aujourd’hui l’Union africaine et ainsi, c’était une opportunité de demander à notre collègue d’intercéder auprès de l’autorité égyptienne pour que notre association ait une voix prépondérante, et la qualité consultative et non simplement la qualité  d’observateur au sein de l’Union africaine, a précisé M.Nduwimana. Nous avons profité de l’occasion pour échanger avec les autorités gouvernementales notamment le vice-ministre en charge des questions africaines à qui nous avons soumis cette question, et il a favorablement accueilli notre proposition, a-t-il poursuivi. Pour cela, ce ministre a accepté de plaider pour que cette association ait une visibilité en tant qu’une association de médiation mais aussi, une association de renforcement de la paix et de prévention de conflits en Afrique. Edouard Nduwimana s’est également rendu au Kenya étant donné que l’Ombudsman du Kenya est le secrétaire général de leur association. « C’était aussi une occasion de nous rendre compte de ce que nous avons discuté avec mon collègue en Egypte mais aussi, d’analyser ensemble les possibilités de renforcer la coopération entre nos institutions et surtout, en termes de renforcement d’expériences. Nous avons les mêmes missions mais au Kenya, ils ont une mission spéciale d’informer la population, l’opinion sur ce que font les leaders politiques. Nous nous sommes convenus d’échanger cette expérience en envoyant des fonctionnaires faire des stages et vis-versa », a-t-il souligné.
 

Visite au Pape de l’Eglise Orthodoxe copte d’Egypte, et aux Burundais vivant à l’étranger

L’Ombudsman burundais en a aussi profité pour rendre visite au Pape de l’Eglise Orthodoxe copte d’Egypte. Les institutions de l’Ombudsman travaillent étroitement avec les leaders religieux dans le cadre du renforcement de la paix et de la cohésion sociale. «C’était une occasion de féliciter le Pape de l’Eglise orthodoxe Copte pour son implication personnelle dans la cohésion entre  les différentes religions. C’était également l’opportunité de témoigner notre solidarité car des fois, cette Eglise est la cible des attaques par des extrémistes islamistes. Nous lui avons aussi remercié pour les appuis que cette Eglise Orthodoxe Copte apporte au Burundi car elle intervient dans le domaine médical ».En marge de cette visite, l’Ombudsman burundais a rencontré certains Burundais vivant à l’extérieur dans le cadre d’appuyer le gouvernement dans son appel permanent de rentrer au pays. « Nous avons rencontré notamment ceux de l’opposition pacifique à qui nous avons transmis le message de l’autorité burundaise pour qu’ils rentrent s’associer aux Burundais dans ce vaste chantier de renforcement de la démocratie à travers les élections, mais aussi dans le développement de notre pays».                                                                                              

Yvette Irambona

Ouvrir