Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial > Festival Igihugu : L’expression d’un message patriotique en bonne direction

U  n événement inédit vient  de se produire, pendant  quatre jours, à travers le pays. Il s’agit du festival Igihugu, première édition qui, du 28 au 31 août 2019, a offert aux jeunes venus de toutes les provinces du pays à raison de deux représentants  par province, une précieuse occasion de découvrir le riche passé patriotique du pays,  en visitant, aux côtés des experts dans les domaines patriotique et culturel, des lieux à grande résonance patriotique. Organisé sous le thème «  Le Burundi au plus profond de mon cœur », le festival Igihugu a un noble et louable objectif, celui d’éveiller et de susciter un esprit patriotique dans  le  cœur des Burundais, selon Pierre Nkurikiye, porte-parole de la Police nationale, président du comité d’organisation et initiateur  du festival Igihugu, le peuple burundais devant beaucoup apprendre de son riche passé patriotique que ses ennemis ont tout fait pour le lui cacher. Pendant  quatre jours,  les festivaliers ont fait de précieuses découvertes  et bénéficié d’intéressantes explications de la part des experts, le tout leur permettant de développer en eux un esprit patriotique, de le partager et de le faire partager en ayant toujours le Burundi au plus profond de leur cœur.U  n événement inédit vient  de se produire, pendant  quatre jours, à travers le pays. Il s’agit du festival Igihugu, première édition qui, du 28 au 31 août 2019, a offert aux jeunes venus de toutes les provinces du pays à raison de deux représentants  par province, une précieuse occasion de découvrir le riche passé patriotique du pays,  en visitant, aux côtés des experts dans les domaines patriotique et culturel, des lieux à grande résonance patriotique. Organisé sous le thème «  Le Burundi au plus profond de mon cœur », le festival Igihugu a un noble et louable objectif, celui d’éveiller et de susciter un esprit patriotique dans  le  cœur des Burundais, selon Pierre Nkurikiye, porte-parole de la Police nationale, président du comité d’organisation et initiateur  du festival Igihugu, le peuple burundais devant beaucoup apprendre de son riche passé patriotique que ses ennemis ont tout fait pour le lui cacher. Pendant  quatre jours,  les festivaliers ont fait de précieuses découvertes  et bénéficié d’intéressantes explications de la part des experts, le tout leur permettant de développer en eux un esprit patriotique, de le partager et de le faire partager en ayant toujours le Burundi au plus profond de leur cœur.Le  pèlerinage du festival Igihugu  s’est clôturé à Gitega, nouvelle capitale politique, en présence du ministre de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement  local, Pascal Barandagiye, représentant  le Chef de l’Etat, aux côtés de son homologue de la Défense nationale et des anciens combattants, Emmanuel Ntahomvukiye. Des récompenses marquées du sceau d’un patriotisme exemplaire ont été données, à cette heureuse occasion, au président de la République Pierre Nkurunziza, et à titre posthume, au roi Mwezi Gisabo et au prince Louis Rwagasore.Disons-le tout de suite, le festival Igihugu s’inscrit, dans son contenu et dans sa portée, en droite ligne de ce à quoi le président de la République, Pierre Nkurunziza ne cesse de nous appeler dans ses différents messages, et qu’il nous plaît de rappeler : « Méditons profondément sur notre pays, sachons d’où nous venons et où nous allons ». De même que le festival Igihugu répond bien aux séances de moralisation régulièrement animées par le chef de l’Etat à travers tout le pays, des séances de  moralisation  nous invitant  à un esprit  patriotique sans cesse renforcé, en cherchant à  léguer aux générations montantes  et à venir,  un Burundi bien aimé et bien servi, loin des querelles inutiles de bas étage ayant caractérisé notre triste passé, un triste passé à dépasser mais  pas à effacer de notre mémoire. C’est ainsi que nos enfants et nos petits enfants sauront  tout le mal que  le colonisateur a fait à notre pays, en inoculant  le virus de la division dans  le tissus social burundais.Heureuse  innovation à mettre à l’actif des citoyens burundais profondément attachés à l’idéal du patriotisme, le festival Igihugu est venu rappeler que  le climat politique actuel se caractérise par la certitude que le moment est  venu de faire triompher les valeurs citoyennes, le patriotisme figurant au premier plan. Le  moment est, en effet, venu de tourner définitivement une page sombre de notre Histoire, d’assumer la diversité de nos différences comme facteur de richesse pour le pays. Les changements positifs opérés en faveur de tous les citoyens burundais ont engendré de nouvelles habitudes, de nouveaux réflexes, de nouvelles initiatives parmi lesquelles figure le festival Igihugu qui n’est que l’affirmation d’une vérité selon laquelle le Burundi, notre mère patrie, doit être aimé avec le cœur et la raison par toutes les forces citoyennes, désireuses de vivre dans un pays définitivement  défait des intolérances qui n’ont mené tout droit qu’aux violences. Le festival Igihugu est un excellent message en  direction  de la mobilisation de toutes les énergies jeunes burundaises, en faveur de l’amour de la patrie, ce bien qui nous est  aussi cher que la prunelle de nos yeux. En ciblant  la jeunesse, le festival Igihugu a visé l’avenir du pays que nous devons tous préparer en plaçant  le patriotisme au centre de tout, en apportant des réponses constructives communes aux questions communes.

Louis Kamwenubusa

Ouvrir