Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère de la Communication et des médias> Plan d’action du gouvernement

Les objectifs et les actions concrètes à mener sont clairs

 

Pour arriver à bon port, il faut avoir un plan clair permettant d’atteindre cet objectif. Pour toute institution ou toute organisation, il faut se fixer où aller et comment y arriver, avoir un plan d’action. Le gouvernement se fixe lui aussi un plan d’action pour différents ministères. Pour le cas du ministère de la Communication et des médias, qu’en est-il des objectifs du gouvernement ? Des objectifs et des actions à mener sont là et variés pour l’exercice 2019-2020. 

 

Le gouvernement du Burundi a établi un plan d’action exercice 2019-2020 et ce dernier a été adopté par le Conseil des ministres du 17 juillet 2019. Dans ce plan, divers objectifs ont été fixés. Il s’agit précisément de renforcer la bonne gouvernance au sein  du ministère de la Communication et des médias ; et là, des actions concrètes telles que la production des rapports périodiques sur le plan d’action annuel et élaborer le plan d’action annuel 2020-2021 doivent être faites.  Aussi, le gouvernement va apporter une contribution aux actions de sensibilisation pour la lutte contre la corruption et la fraude et mobiliser la population à l’augmentation de la production et au civisme. Il y a aussi la contribution à la mise en place d’un environnement favorable aux élections de 2020 et encadrement des médias ; la couverture médiatique des élections de 2020 ; la contribution à la promotion de la communication pour le développement en appui au Plan national de développement ;  la contribution à l’information, éducation et sensibilisation de la population sur les questions de santé, hygiène, assainissement et développement. On trouve également la promotion de la protection de l’environnement et la lutte contre la désertification en appui au programme « Ewe Burundi urambaye » ; la promotion et l’augmentation des programmes nationaux dans les médias publics ; la mise en place des cellules de veille et d’analyse d’information dans les provinces. Bien plus, il y a la contribution à la mobilisation pour le retour volontaire des réfugiés burundais ; la contribution au renforcement de la sécurité et à la vulgarisation de la culture de la paix et en fin ; le renforcement de la visibilité de l’action gouvernementale, des commissions et conseils constitutionnels et porter loin l’image de marque du Burundi par le biais des productions médiatiques. 

Actions concrètes à mener

Le gouvernement attend des médias de produire les articles et les émissions sur la lutte contre la corruption et la fraude, le civisme fiscal, l’augmentation de la production et la création d’emploi ; produire des articles et les émissions sur les activités en rapport avec les élections de 2020. Il est aussi nécessaire de former les responsables des médias et les journalistes sur la communication politique et la coordination de la synergie des médias lors des élections ; élaborer une stratégie nationale de communication pour le développement ; former les responsables des médias et les journalistes pour l’appropriation du Plan national de développement. On devra aussi produire les articles, les émissions et les reportages sur l’état des lieux et l’importance de l’hygiène, les actions menées pour la prévention du paludisme et du virus Ebola. Il faut produire et publier trimestriellement la revue « voie du développement durable » du Centre d’information, éducation et communication en matière de population et de développement ; produire les articles, les émissions et les reportages sur les actions menées en faveur de la protection de l’environnement et de la lutte contre la désertification en appui au programme            « Ewe Burundi urambaye ». On va produire et diffuser les fictions animées et les articles sur la culture burundaise  ; produire les articles et les émissions sur le retour des refugiés et leur réintégration socioéconomique dans leurs communautés, et ceux sur la situation sécuritaire et les initiatives prises en faveur de la paix parmi tant d’autres.

Document exploité parAlfred Nimbona

Ouvrir