Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROCESSUS ELECTORAL> Implication des femmes vivant avec handicap

Elles devraient jouir des droits électoraux comme d’autres personnes

 

DSCI6915Les personnes vivant avec handicap en général et les femmes en particulier sont parfois oubliées dans le processus électoral. Leur état physique est l’une des entraves qui bloquent leur participation aux élections. Elles demandent aux décideurs de reconnaître les droits de ces personnes afin qu’elles puissent élire et se faire élire comme d’autres personnes. 

 

La présidente de l’Association des femmes vivant avec handicap (Les vaillantes), Anne-Marie Nduwimana a fait savoir que les femmes en situation de handicap sont souvent oubliées dans le processus électoral : « Au moment où les responsables des partis politiques établissent les listes des gens qui vont se faire élire, les personnes vivant avec handicap en général et les femmes en particulier ne figurent pas sur ces listes. Ils prétextent que ceux qui vont élire ne peuvent pas voter en faveur des personnes handicapées de peur qu’elles n’éxecutent pas les projets promis. Mais, ils oublient que le niveau de handicap diffère d’une personne à l’autre. De ce fait, celle qui n’arrive pas à réaliser tel programme, l’autre peut le faire, tout dépend de la capacité physique et intellectuelle de la personne vivant avec handicap », a-t-elle indiqué.Mme Nduwimana a cependant fait un clin d’œil aux femmes en situation de handicap de sortir de leur cachette et de s’associer avec les autres. « C’est au sein des associations qu’elles peuvent échanger sur comment surmonter les obstacles qui bloquent leur pleine participation aux élections. Aussi, elles peuvent discuter sur comment faire des synergies avec toutes les personnes en situation de handicap pour révendiquer leurs droits », a-t-elle ajouté.  Notre source demande aux décideurs de reconnaître que les personnes vivant avec handicap doivent jouir des mêmes droits que d’autres personnes, notamment le droit d’élire et de se faire élire. Elle leur suggère de faciliter la tâche à cette catégorie de personnes, en les mettant sur les listes de ceux qui vont se faire élire afin d’augmenter leurs chances de faire partie des instances de prise de décision.        

Rose Mpekerimana

Ouvrir