Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AFFAIRES ETRANGERES> Formation dans la conduite des affaires

Dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération entre l’Egypte et le Burundi

 

Le gouvernement de la République arabe d’Egypte et le gouvernement du Burundi ont conjointement organisé une formation sur la conduite des affaires à l’intention de 50 candidats burundais. L’objectif principal de l’organisation de cette formation est de renforcer les bonnes relations d’amitié et de coopération entre ces deux pays. 

 

Dans son allocution, le secrétaire permanent au ministère des Affaires étrangères, Isidore Ntirampeba, a d’abord rappelé que la République arabe d’Egypte est très active dans le renforcement des capacités des cadres  burundais en matière de licence internationale pour la conduite des affaires (Lica) ou International Business Driving Licence dans divers secteurs notamment le secteur de l’éducation, le secteur de la santé, de la défense, de la sécurité, etc. « Cette formation sera sanctionnée par l’obtention d’une licence internationale dans la conduite des affaires et c’est très important pour nos cadres qui viennent des différents ministères qui seront reconnus à l’échelon international en matière de conduite des affaires.»Il a ajouté que cette formation est très appréciée par le gouvernement du Burundi  et compte sur le soutien des différents partenaires en commençant par l’Egypte et bien d’autres pays qui contribuent significativement dans le renforcement des capacités des cadres burundais. » Et d’indiquer qu’il est grand temps que les Burundais ne continuent pas à compter sur les experts étrangers qui risquent même de rendre des résultats moins satisfaisants dans l’élaboration de grands projets. «  Comme vous le savez déjà, l’année passée, il y a eu des experts burundais qui ont pris en main l’élaboration du Plan National de Développement 2018-2027, nous avons été très satisfaits de leurs résultats et nous comptons toujours aller de l’avant dans ce sens et nous appelons nos partenaires à continuer à suivre ce programme de renforcement des  capacités en vue de réaliser ce rêve à 100%». Enfin, il a rappelé que comme condition de participation dans cette formation, une affaire de 600 dollars américains ont été payés pour chaque participant pour l’enregistrement et les accréditations. Il n’a pas oublié de mentionner  que cette formation est conduite par une institution internationale basée aux Etats-Unis d’Amérique  mais qui a son siège régional en Egypte.

Olivier Nishirimbere

Ouvrir