Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CVR> Communiqué de presse du mardi 2 juillet 2019

Cette commission remercie le chef de l’Etat burundais pour ses actions visant la réhabilitation mémorielle des personnes historiques

 

DSC 0418Le président de la Commission vérité et réconciliation (CVR), Pierre Claver Ndayicariye a présenté à la presse, ce mardi 2 juillet 2019, une communication relative à la réhabilitation mémorielle des personnes historiques qui ont assumé avec dignité la défense et la souveraineté du Burundi. Il prend acte et fait sien le message solennel à la nation du chef de l’Etat burundais a propos des actes de réhabilitation et de réparation visant la guérison des mémoires blessées à travers notre histoire douloureuse. 

 

C’est à l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendence du Burundi. Dans ce communiqué, M. Ndayicariye a  d’abord rappelé la loi régissant la CVR qui énonce parmi ses  missions notamment : la construction sur des sites identifiés, de monuments de la réconciliation et de la mémoire au niveau national, provincial et local ; la mise en place d’un programme d’actions visant à promouvoir le pardon et la réconciliation ; ainsi que  la conception et la réalisation d’œuvres symboliques.Ainsi, M. Ndayicariye a signalé  que la CVR se réjouit que les plus hautes institutions  de la République aient posé les premières actions concrètes visant la promotion du pardon et  de la réconciliation. Il précise aussi  que le message  du chef de l’Etat à la nation demande de rouvrir  les chapitres de notre histoire pour, non seulement, découvrir la vérité longtemps déformée et souvent cachée , mais aussi, pour  édifier des sites de mémoire et de réconciliation pouvant servir à l’enseignement des générations actuelles et à venir. « Le processus est long ; mais il s’impose  aux Burundais d’aujourd’hui et de demain », ajoute le président de la CVR.  C’est à cet effet, poursuit-il, que la CVR remercie le chef de l’Etat d’avoir posé cet acte  historique et réitère son engagement à poursuivre l’accomplissement des missions lui confiées.La CVR profite aussi de cette occasion pour demander aux autres institutions de l’Etat ainsi qu’à ses partenaires publics et privés d’emboiter le pas et de soutenir cette commission davantage en vue d’accomplir ses missions. «La vérité sauve et guérit les cœurs blessés. La vérité sera  dite par les Burundais témoins des événements qu’ils ont vécus de près et de loin », fait savoir le président de la CVR. 

Eric Sabumukama

Ouvrir