Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMENTAIRE> Mettons en avant notre esprit patriotique

Comme chacun le sait, le président de la République Pierre Nkurunziza a adressé un message à la Nation à la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance de notre pays. Beaucoup de choses sont à retenir de ce message présidentiel, mais en ce qui nous concerne, nous voudrions aujourd’hui, vous parler du patriotisme, en partant de deux mesures annoncées par le chef de l’Etat en présentant ledit message. Il s’agit de la levée du gel des annales pour les fonctionnaires de l’Etat, une mesure qui a été bien saluée par ces derniers, et de la mesure concernant la levée des contributions aux élections de 2020 également accueillie avec enthousiasme. Seuls les retardataires et tous ceux qui veulent bien continuer à soutenir les élections de 2020 seront les bienvenus. S’agissant de la première mesure se rapportant aux annales des fonctionnaires de l’Etat, il est à rappeler qu’elle avait été prise dans l’objectif de faciliter l’harmonisation des salaires conformément aux recommandations du gouvernement.Comme chacun le sait, le président de la République Pierre Nkurunziza a adressé un message à la Nation à la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance de notre pays. Beaucoup de choses sont à retenir de ce message présidentiel, mais en ce qui nous concerne, nous voudrions aujourd’hui, vous parler du patriotisme, en partant de deux mesures annoncées par le chef de l’Etat en présentant ledit message. Il s’agit de la levée du gel des annales pour les fonctionnaires de l’Etat, une mesure qui a été bien saluée par ces derniers, et de la mesure concernant la levée des contributions aux élections de 2020 également accueillie avec enthousiasme. Seuls les retardataires et tous ceux qui veulent bien continuer à soutenir les élections de 2020 seront les bienvenus. S’agissant de la première mesure se rapportant aux annales des fonctionnaires de l’Etat, il est à rappeler qu’elle avait été prise dans l’objectif de faciliter l’harmonisation des salaires conformément aux recommandations du gouvernement.Y a-t-il un point commun entre les deux mesures ? Essayons d’y répondre en indiquant que si l’esprit patriotique  n’avait pas prévalu, l’objectif recherché n’aurait pas été atteint dans les deux cas. D’un côté, les fonctionnaires ont, de façon patriotique, consenti au gel de leurs annales ; d’un autre côté, la population burundaise, en général, a tout aussi accepté de contribuer financièrement aux élections de 2020, de même qu’elle l’a fait pour le référendum constitutionnel qui a donné naissance à la nouvelle Constitution sur laquelle se fonde la vie et l’avenir de la Nation, dont le destin n’appartient qu’au seul peuple burundais profondément attaché à tout ce qui est de nature à faire du Burundi, un pays indépendant, un pays toujours bien aimé et bien servi par ses habitants caractérisés par un esprit patriotique prévalant en tout temps et en tout lieu. En acceptant spontanément la mise en œuvre des deux mesures dans l’intérêt commun bien compris, les Burundais sont en train de faire preuve de patriotisme, cette valeur citoyenne sans laquelle la patrie, notre mère commune souffrirait énormément. La patrie a besoin de nous et nous avons besoin d’elle pour y vivre collectivement  et individuellement, en demeurant unis et solidaires face aux antivaleurs dont l’égoïsme, l’indifférence et le non attachement à notre pays.  La patrie, c’est notre bien commun, aimons-la, en renforçant notre esprit patriotique. Le 57e anniversaire de l’indépendance de notre pays que nous venons de célébrer nous invite à réfléchir davantage sur le sens de notre patriotisme. Eloignons-nous de tout ce qui est de nature à favoriser notre ingratitude envers ce bien qui nous est tous si cher et qui s’appelle le Burundi d’hier, d’aujourd’hui et de demain.                                                                                                 

PASCALINE BIDUDA

Ouvrir