Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CVR> Questions adressées au président de cette commission lors de la présentation du Plan stratégique

Entre 2019 et 2022, il y aura plusieurs activités qui vont impliquer la population 

 

DSC02874 1En marge de la séance de présentation du Plan stratégique qui a eu lieu en date du 27 juin 2019, le président de la Commission vérité et réconciliation (CVR), Pierre Claver Ndayicariye, a indiqué qu’entre 2019 et décembre 2022, il y aura plusieurs activités qui impliquent la population détentrice de la vérité.  

 

Répondant aux questions des journalistes, Pierre Claver Ndayicariye a fait savoir que ce Plan stratégique n’est pas le fruit pas du hasard mais qu’il est bâti essentiellement sur des éléments se retrouvant dans l’article 6 de la loi de novembre 2018 régissant la CVR. Comme indiqué, cet article détaille certaines fonctions de la commission. Il s’agit, entre autres, de lister les personnes disparues ; de lister, identifier et cartographier les fosses communes à travers tout le pays ; de lister les personnes burundaises ou étrangères qui ont protégé les autres pendant les périodes tragiques qu’a connu le Burundi mais aussi d’établir une liste des ceux qui ont demandé pardon et ceux qui l’ont accordé. « Bref, c’est mener tout un processus qui permet d’écarter au grand jour la vérité au service de la réconciliation », a-t-il affirmé.Dans le but d’accoucher la vérité qui sera une base solide de la réconciliation nationale, la CVR compte organise plusieurs opérations dont les auditions, les enquêtes, les investigations et les audiences. M. Ndayicariye a également indiqué que personne ne sera écarté. « A l’intérieur du pays, nous allons écouter la population. Au niveau de la diaspora, si les moyens le permettent, nous allons également organiser des séances d’écoute ». A la question de savoir  si les pouvoirs publics nationaux  ainsi que les partenaires techniques et financiers internationaux vont financer ces activités, Pierre Claver Ndayicariye a répondu qu’il ne faut pas répondre à leur place mais qu’il garde espoir que la CVR aura tous les moyens pour accomplir ses missions. Pierre Claver Ndayicariye a enfin signifié que la CVR a l’exigence de mettre en place cette Unité de protection des victimes  mais que la stratégie ne sera pas dévoilée pour son efficacité.                                 

Moïse Nkurunziza

Ouvrir