Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

57e ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE> Message du chef de l’Etat à la Nation

Les Burundais sont invités à s’atteler aux travaux de développement et à se préparer aux élections de 2020

 

DSC 0160Le dimanche 30 juin 2019, le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a adressé un message à la nation burundaise. A travers celui-ci, il a remercié le Tout-Puissant d’avoir veillé sur le Burundi jusqu’à cet événement. Il a rappelé les bonnes pratiques qui caractérisaient les Burundais avant la colonisation et a demandé à la population burundaise de ne jamais se lasser dans la défense de l’indépendance du pays. Il a également déclaré que la contribution aux élections de 2020 est terminée, qu’elle continue seulement pour les retardataires et les volontaires.

 

Dans son message à la nation, le président Nkurunziza a demandé à la population burundaise de faire un regard rétrospectif pour méditer sur le passé du Burundi, méditer sur les moments difficiles qu’il a traversés, de comprendre la situation actuelle, afin de mieux préparer un beau pays à léguer à titre d’héritage aux enfants burundais.  Il a souligné qu’avant l’arrivée du colonisateur allemand, le Burundi était un pays bien organisé sur les plans politique, économique et social. Ce qui se remarquait, a-t-il déclaré, à travers les différentes cérémonies, en l’occurrence la fête de l’Umuganuro qui manifestait l’indépendance du Burundi. Le président Nkurunziza ajouté que même si  le Burundi  est  tombé sous  la  domination  étrangère le 6 juin 1903, Dieu  n’a  jamais tourné le dos à notre pays. Car, ses fils et filles n’ont pas croisé les bras. Ils ont combattu jusqu’à restaurer l’indépendance du Burundi le 1er juillet 1962, grâce à la bravoure du Prince Louis Rwagasore et de ses compagnons.Le chef de l’Etat burundais a aussi souligné que de 1962 à 1993, l’indépendance du Burundi a toujours été bafouée par ces colonisateurs qui ont souvent eu une main- mise dans l’organisation politique du Burundi. Ce qui a fait que le pays a beaucoup souffert des atrocités commises dans les années 1965, 1972, 1988, 1993, etc. Malgré cela, il a fait savoir que des patriotes se sont toujours manifestés, en l’occurrence le Héro de la démocratie Melchior Ndadaye. Comme il a continué de le dire, en 2005, les Burundais se sont encore relevés pour défendre leur patrie et ont définitivement restauré leur indépendance. Et de dire encore que depuis lors, de nombreuses œuvres manifestant l’indépendance sont déjà réalisées. Le président de la République a remercié la population burundaise qui a accepté volontiers de contribuer pour les élections de 2020 et a, par-là, déclaré que les contributions à ces élections sont terminées et que seuls les retardataires et ceux qui le voudront continueront à le faire. Ici il a fait savoir que le gouvernement envisage aussi le retour des annales pour les fonctionnaires. 

Certains monuments et lieux publics vont changer de noms

Dans le but de donner plus de valeur et de respect envers certains Héros que le Burundi a connus, le chef de l’Etat a déclaré que certains monuments et lieux publics vont changer de noms. C’est ainsi que le nouveau palais présidentiel de Gasenyi portera le nom de « Kwa Ntare Rushatsi » en Kirundi, «Palais Ntare Rushatsi» en français et «Ntare Rushatsi House» en anglais. Les palais des congrès de l’assemblées nationale et du sénat qui seront construits à Gitega, porteront respectivement les noms du Prince Louis Rwagasore et de Pierre Ngendandumwe ; le 211e bataillon commando de Gitega est désormais baptisé Camp Ntare Rugamba, l’aéroport international de Bujumbura s’appelle désormais Aéroport Melchior Ndadaye, le boulevard du 28 novembre devient boulevard Mwezi Gisabo, le boulevard du 3 septembre devient boulevard Lt.Gén. Adolphe Nshimirimana, le boulevard du 1er novembre devient le boulevard Melchior Ndadaye et le Stade Prince Louis Rwagasore s’appelle désormais Stade Intwari. Le président Nkurunziza a terminé son message en invitant la société burundaise à veiller au renforcement de l’indépendance du Burundi car défendre la souveraineté est un combat de tous les jours. Il l’invite également à s’atteler aux travaux de développement et continuer à se préparer pour les élections de 2020. Il a appelé tous ceux qui se laissent encore guider par les idées des colonisateurs de se ressaisir. Aux réfugiés burundais, il  a demandé de rentrer dans leur patrie qui les attend à bras ouverts. 

Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir